L’acupuncture : pourquoi c’est efficace ?

Plus de 3 millions de personnes ont recours à l’acupuncture chaque année, et ce chiffre est en augmentation.

S’il existe de nombreuses techniques d’acupuncture, celles qui sont généralement pratiquées aux États-Unis intègrent des traditions chinoises, japonaises et coréennes, et consistent à planter de fines aiguilles dans la peau, sur certains points précis du corps.

Les aiguilles sont ensuite stimulées manuellement ou au moyen d’un courant électrique. L’acupuncture est utilisée depuis des milliers d’années dans le monde entier, et a passé avec succès le test du temps, car elle soulage effectivement de nombreux problèmes de santé courants, en toute sécurité.

La façon dont elle fonctionne est encore en partie un mystère, mais l’année passée, des chercheurs ont mis en évidence une réaction biochimique qui pourrait être à l’origine de certains des effets bénéfiques de l’acupuncture.

Des scientifiques révèlent comment l’acupuncture réduit l’inflammation et la douleur

Une étude sur l’animal, qui portait sur les effets de l’acupuncture sur l’inflammation musculaire, a révélé que l’acupuncture manuelle réduit l’activité (ou la stoppe) de cellules pro-inflammatoires connues sous le nom de macrophages M1. Elle stimule en même temps l’activité des macrophages M2 anti-inflammatoires, réduisant ainsi les douleurs et gonflements.

C’est une méthode efficace, car les macrophages M2 sont une source d’interleukin-10 anti-inflammatoire (IL-10), une cytokine impliquée dans la réponse immunitaire. On pense que l’activation des macrophages M2 entraine une augmentation de la production d’IL-10, qui à leur tour contribuent à soulager douleur et inflammation. Voici ce qu’a rapporté l’Epoch Times :

« L’acupuncture appuie véritablement sur un interrupteur, qui réduit les réponses inflammatoires et favorise les processus de guérison.

La réduction de l’activité des macrophages M1 et la stimulation des macrophages M2, provoquées par l’acupuncture, sont associées à la diminution des douleurs musculaires et de l’inflammation. »

Il est probable que l’acupuncture fonctionne via différents mécanismes. En 2010, par exemple, il a été découvert que l’acupuncture active des récepteurs, suppresseurs de douleur, et augmente localement la concentration d’adénosine, un neurotransmetteur, dans les tissus.

L’adénosine ralentit l’activité du cerveau et provoque une somnolence. D’après un communiqué de presse de Nature Neuroscience :

« …Les auteurs proposent un schéma selon lequel les lésions mineures provoquées par la rotation des aiguilles dans les tissus, déclenchent la libération d’adénosine qui, si elle est suffisamment proche des nerfs qui transmettent la douleur, peut supprimer localement la douleur. »

L’acupuncture influe sur votre organisme à plusieurs niveaux

Il est établi que l’acupuncture est utilisée depuis plus de 2.500 ans ; elle est basée sur l’hypothèse qu’il existe plus de 2.000 points d’acupuncture sur le corps humain, qui sont connectés entre eux par des canaux énergétiques appelés méridiens.

D’après la médecine traditionnelle, c’est par ces canaux que circule le Qi, ou énergie, et lorsque les canaux sont bouchés, la perturbation peut entraîner déséquilibres et maladies chroniques.

Il est prouvé que l’acupuncture a un effet sur de nombreuses maladies chroniques, et elle agirait notamment en encourageant le système nerveux central à libérer des substances chimiques naturelles, qui modifient les systèmes corporels, la douleur et d’autres processus biologiques. Les données suggèrent que l’acupuncture pourrait également agir via les mécanismes suivants :

  • Elle stimule la transmission de signaux électromagnétiques, susceptibles de libérer des cellules du système immunitaire ou des substances chimiques antalgiques
  • Elle active le système opioïde naturel de votre corps, qui peut aider à réduire la douleur ou induire le sommeil
  • Elle stimule votre hypothalamus et votre hypophyse, qui agissent sur de nombreux systèmes corporels
  • Elle provoque des changements dans la sécrétion des neurotransmetteurs et des neurohormones, qui peuvent avoir une influence positive sur la chimie du cerveau

L’acupuncture pourrait soulager les douleurs de l’arthrose du genou

L’acupuncture est souvent utilisée pour traiter les douleurs chroniques, et elle peut être particulièrement efficace contre les douleurs de l’arthrose du genou.

Au cours d’une étude réalisée par les chercheurs de l’université Chengdu de la médecine traditionnelle chinoise, la pratique de cinq séances d’acupuncture par semaine, pendant quatre semaines, a réduit considérablement les douleurs et les raideurs de patients souffrant d’arthrose du genou.

Au cours de cette étude, les améliorations ont été encore plus marquées lorsque l’acupuncture a été associée à des massages chinois connus sous le nom de Tui Na. D’autres recherches ont également montré les bienfaits de l’acupuncture, notamment l’une des études les plus longues et les plus vastes jamais entreprises sur ce sujet à ce jour.

Plus de 550 patients atteints d’arthrose du genou ont pris part à cette étude, qui a duré 26 semaines. Les participants ont été répartis en trois groupes de façon aléatoire : l’un des groupes a été traité par acupuncture, le deuxième par acupuncture sham, et le troisième par une méthode d’auto-assistance recommandée par l’Arthritis Foundation (ce dernier ayant servi de groupe de contrôle).

Des différences de réactions significatives ont été notées aux huitième et quatorzième semaines, et à la fin de l’étude, le groupe qui avait été traité par acupuncture vraie montrait une réduction de 40 % des douleurs et une amélioration des fonctions de près de 40 % par rapport aux évaluations initiales – une différence de 33 % par rapport aux améliorations constatées dans le groupe sham.

L’acupuncture pour traiter l’hypertension

Certaines données indiquent que l’acupuncture pourrait contribuer à faire baisser la tension artérielle tout en soulageant l’anxiété, les maux de tête, vertiges, palpitations et acouphènes associés à l’hypertension.

On sait que l’hypertension artérielle provoque l’augmentation des concentrations du facteur alpha de nécrose tumorale inflammatoire (TNF-α) et de l’endothéline stimulée par le TNF-α (ET), des peptides qui participent à la constriction des vaisseaux sanguins et à l’élévation de la tension artérielle.

On pense que l’acupuncture réduirait l’activité des TNF-α et des ET, réduisant ainsi la tension artérielle. Au cours d’une autre étude sur des patients souffrant d’hypertension artérielle, 30 minutes d’éléctroacupuncture par semaine (les aiguilles étant stimulées par un courant électrique) ont permis de réduire légèrement la tension artérielle.

Le Dr. John Longhurst, co-auteur de l’étude et cardiologue à l’université de Californie, à Irvine, a déclaré au site WebMD, « La tension artérielle pourrait potentiellement être maintenue à un niveau bas grâce à un traitement de suivi mensuel. » Il a ajouté :

« Nous avons observé une diminution notable de la tension artérielle chez 70 % des patients traités sur les points efficaces, une moyenne de 6 à 8 mm Hg pour la pression systolique [le chiffre le plus élevé] et de 4 mm Hg pour la tension diastolique [le chiffre le plus bas]. »

L’acupuncture soulage même les douleurs de la fibromyalgie, et les douleurs chez les enfants

L’acupuncture est le plus souvent utilisée pour soulager les douleurs chroniques. Une analyse des études les plus sérieuses menées sur le sujet a conclu que l’acupuncture réduit les douleurs chroniques de façon bien plus efficace que les traitements classiques.

Des participants à une étude ayant été traités par acupuncture ont fait état d’une diminution moyenne de 50% de leurs douleurs, contre 28% seulement pour les personnes ayant suivi un traitement antalgique classique sans acupuncture.

Même les douleurs liées à la fibromyalgie, qui peuvent être difficiles à traiter et sont associées à des troubles du sommeil, à un état de fatigue et à la dépression, peuvent être soulagées.

Au cours d’une étude, 10 semaines d’acupuncture ont permis de réduire les douleurs de patients atteints de fibromyalgie de 41 % en moyenne, pour 27 % chez les patients qui avaient été traités par acupuncture sham.

Le soulagement des douleurs a perduré au moins une année, et les chercheurs en ont conclu que « …le recours à l’acupuncture individualisée chez les patients atteints de fibromyalgie est recommandé. » L’acupuncture se révèle également être une méthode sûre et efficace pour soulager les douleurs chroniques chez les enfants.

Au cours d’une étude ayant impliqué 55 enfants souffrant de douleurs chroniques, ceux ayant suivi huit séances d’acupuncture (d’environ 30 minutes chacune) ont rapporté une diminution significative de leurs douleurs et une amélioration de leur qualité de vie.

L’acupuncture pour traiter entre autres la dépression et les patients atteints d’un cancer

Les bienfaits de l’acupuncture s’étendent à de nombreux autres problèmes de santé. La recherche suggère que l’acupuncture est également efficace pour traiter la dépression, par exemple. Elle peut également soulager la fatigue, l’anxiété et la dépression chez les patients atteints d’un cancer en seulement huit semaines – et bien plus encore.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a réalisé une étude exhaustive et une analyse d’études cliniques sur l’acupuncture, et a déclaré que la thérapie s’était montrée efficace pour le traitement des maladies suivantes :

Effets secondaires de la radiothérapie et/ou de la chimiothérapie Rhinite allergique (y compris rhume des foins)
Colique hépatique Dépression (notamment dépression névrotique et post-AVC)
Dysenterie bacillaire aigue Dysménorrhée primaire
Épigastralgie aigue (provoquée par un ulcère gastrique, une gastrite aigue ou chronique ou un gastrospasme) Douleurs faciales (notamment les troubles cranio-mandibulaires)
Maux de tête Hypertension artérielle essentielle
Hypotension primaire Déclenchement du travail
Douleurs aux genoux Leucopénie
Douleurs lombaires Correction de la malposition fœtale
Nausées matinales Nausées et vomissements
Douleurs cervicales Douleurs liées aux soins dentaires (notamment douleurs dentaires et troubles temporo mandibulaires)
Périarthrite de l’épaule Douleurs post-opératoires
Coliques néphrétiques Polyarthrite rhumatoïde
Sciatique Entorses
AVC Tennis elbow (épicondylite latérale du coude)

En outre, bien que de plus amples recherches soient nécessaires, l’acupuncture s’est révélée avoir des effets thérapeutiques dans le traitement des maladies et affections suivantes, allant du syndrome prémenstruel (SPM) aux dépendances, en passant par la coqueluche :

Douleurs abdominales (de la gastroentérite aigue ou dues à des spasmes gastro-intestinaux) Acné
Dépendance à l’alcool et désintoxication Paralysie faciale de Bell
Asthme bronchique Douleurs liées aux cancers
Névrose cardiaque Cholécystite chronique avec exacerbation
Lithiase biliaire Stress lié à une compétition
Traumatisme crânien fermé Diabète sucré non insulino-dépendant
Douleurs aux oreilles Fièvre hémorragique virale
Epistaxis essentielle (sans maladie locale ni généralisée) Douleurs oculaires suite à une injection sous-conjonctivale
Stérilité féminine Spasmes faciaux
Syndrome urétral féminin Fibromyalgie et fasciite
Troubles gastrocinétiques Arthrite goutteuse
Porteurs chroniques du virus de l’hépatite B Herpes Zoster (virus herpétique humain de type 3)
Hyperlipidémie Hypo-ovarianisme
Insomnie Douleurs du travail
Insuffisance de lactation Dysfonction érectile d’origine non organique
Maladie de Ménière Névralgie postherpétique
Névrodermite Obésité
Dépendance à l’opium, à la cocaïne et à l’héroïne Ostéoarthrite
Douleurs liées à un examen endoscopique Douleurs liées à la thromboangéite oblitérante
Syndrome des ovaires polykystiques (syndrome de Stein-Leventhal) Post-extubation chez l’enfant
Convalescence post-opératoire Syndrome prémenstruel
Prostatite chronique Prurit
Syndrome douloureux radiculaire et pseudo-radiculaire Syndrome de Raynaud primaire
Infections urinaires basses récidivantes Dystrophie sympathique réflexe
Rétention urinaire aigüe Schizophrénie
Sialisme d’origine médicamenteuse Syndrome de Sjögren
Maux de gorge (y compris les angines) Douleurs vertébrales aigües
Raideurs de la nuque Dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire
Syndrome de Tietze Dépendance au tabac
Syndrome de Gilles de la Tourette Colite ulcéreuse chronique
Calculs urinaires Démence vasculaire
Coqueluche

Certains types d’acupuncture sont-ils meilleurs que d’autres ?

Des bienfaits similaires ont été observés avec différents types d’acupuncture. La stimulation des points d’acupuncture est par exemple parfois effectuée au moyen d’un courant électrique, de lasers ou d’acupressure (une pression est exercée pour stimuler les points d’acupuncture).

Le terme acupuncture est souvent utilisé pour décrire toutes ces techniques, car elles ont toutes des bienfaits similaires.

Cela signifie que, si vous avez envie d’essayer une technique ancienne et naturelle telle que l’acupuncture, mais que vous n’aimez pas l’idée que l’on vous place des aiguilles sur le corps, vous pouvez essayer une alternative sans aiguilles, telle que La technique de libération émotionnelle (EFT), qui offre de nombreux bienfaits similaires.

Si vous décidez d’essayer l’acupuncture traditionnelle, sachez que le succès du traitement dépend de l’expertise de votre praticien.

Si certains acupuncteurs sont généralistes, d’autres sont spécialisés et traitent des troubles particuliers, tels que les douleurs, la dépression, la stérilité ou les troubles neurologiques. Choisissez un acupuncteur expérimenté dans le domaine qui vous concerne, qui pourra développer avec vous un programme de guérison.

EN BREF

  • L’acupuncture réduit l’activité (ou la stoppe) des cellules pro-inflammatoires connues sous le nom de macrophages M1
  • L’acupuncture stimule également l’activité des macrophages M2 anti-inflammatoires, réduisant ainsi les douleurs et gonflements
  • Les macrophages M2 sont une source d’interleukine-10 anti-inflammatoires (IL-10) ; en stimulant les macrophages M2, l’acupuncture entraine une augmentation des IL-10, qui à leur tour contribuent à réduire douleur et inflammation

Source :

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.