Résumé : Ménopause menopause

  • Lorsque les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et les troubles de la mémoire affectent votre vie, la recherche d’une solution rapide est naturelle.
  • Cependant, que faire lorsque la “nouvelle” science remet en question l’efficacité, voire la nocivité, de la vieille science ?
  • Ce résumé propose une compréhension des raisons pour lesquelles la science a pu s’égarer.
  • Il présente également un plan simple et stratégique visant à rétablir l’équilibre dans votre vie.

Ménopause : Surmontez les Effets Secondaires

Quand les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et les troubles de la mémoire perturbent votre quotidien, la recherche d’assistance devient urgente. Cependant, la quête de solutions devient complexe lorsque la science actuelle remet en question les méthodes traditionnelles. Découvrez les raisons de cette divergence scientifique et suivez un plan simple pour rétablir l’harmonie dans votre vie.

Que se passe-t-il pendant la période de la quarantaine ?

La ménopause représente la transition naturelle signalant la fin de la période de procréation, généralement vers l’âge de 50 ans, et son déroulement tend à être graduel. Cependant, elle peut survenir avant ou après cet âge, voire être induite par une intervention chirurgicale, telle que l’ablation des ovaires ou de l’utérus.
En cas d’intervention chirurgicale, la ménopause survient brusquement, sans la phase progressive observée dans le processus naturel. Cela intensifie souvent les symptômes, car la production d’œstrogène et de progestérone cesse abruptement.
Les symptômes courants de la ménopause comprennent :
  • les bouffées de chaleur,
  • la sécheresse vaginale,
  • les irrégularités menstruelles (dans le cas de la ménopause naturelle),
  • la dépression,
  • les sautes d’humeur
  • la prise de poids (que la ménopause soit naturelle ou chirurgicalement induite).
Des approches préventives axées sur l’alimentation et l’exercice s’avèrent souvent efficaces pour atténuer ces symptômes. En revenant à des pratiques naturelles éprouvées au fil des siècles, il est possible de minimiser les manifestations les plus dérangeantes de la ménopause, comme les sueurs nocturnes et la prise de poids.

La ménopause n’est en aucun cas une maladie.

Comme évoqué précédemment, la ménopause survient lorsque la production d’estrogènes et de progestérone cesse. Intuitivement, les scientifiques ont opté pour la substitution hormonale afin d’atténuer les symptômes de la ménopause.

Cependant, cette approche présente un inconvénient majeur : elle considère la ménopause comme une maladie nécessitant un traitement médicamenteux, plutôt que comme une phase normale de la vie. Il est bien établi que les hormones synthétiques ne reproduisent pas fidèlement le comportement des hormones naturelles.

Nous aborderons ultérieurement les hormones de remplacement, ainsi que la “nouvelle” science des hormones bio-identiques.

Pour soulager instantanément les symptômes, examinons d’abord des solutions simples, suivies d’idées à plus long terme.

Soulager les symptômes de la ménopause

Commencez par consulter votre médecin pour un test sanguin appelé test FSH. Ce test évalue si votre glande pituitaire estime que vos ovaires ne fonctionnent pas à pleine capacité, ce qui se traduit par la sécrétion de l’hormone de stimulation folliculaire, ou FSH. Si vous avez subi une ménopause chirurgicale, il est inutile de réaliser ce test, car votre FSH sera élevée par définition, confirmant la ménopause.

Un niveau élevé de FSH indique une probabilité accrue de ménopause. La période de périménopause précède ce processus de quelques années ; l’absence de menstruation pendant un an signifie que vous êtes officiellement en post-ménopause.

Apporter quelques changements simples à votre alimentation et à votre mode de vie peut avoir des effets remarquables sur la ménopause, en particulier si vous commencez ces ajustements au cours de la période périménopausique.

Six approches infaillibles pour débuter

  • Phytoestrogènes : L’utilisation préventive de phytoestrogènes ou d’estrogènes végétaux avant la ménopause peut atténuer les variations quotidiennes des niveaux d’estrogènes. Ainsi, lors de l’arrivée de la ménopause, la diminution peut être moins abrupte. Les phytoestrogènes présents dans la réglisse et la luzerne, agissant comme des estrogènes faibles, bloquent les formes plus puissantes.
  • Maca Royale : La Maca Royale se présente comme une solution à base de plantes adaptogènes pour la ménopause. Il est crucial d’éviter les options bon marché, généralement moins efficaces, et de privilégier l’authenticité en optant pour l’original du Pérou.
  • Oméga-3 d’origine animale : Intégrer des oméga-3 d’origine animale, tels que l’huile de krill, en complément de haute qualité, peut être plus efficace et bénéfique que l’huile de poisson. Maintenir un équilibre entre les oméga-3 et oméga-6 en incluant des aliments riches en ces huiles est également recommandé.
  • Thé vert – Matcha Royale : Le thé vert, notamment le Matcha Royale, riche en polyphénols, est associé à une réduction du risque de maladie cardiaque. Ses polyphénols peuvent surpasser ceux du vin rouge, offrant jusqu’à 17 fois plus d’antioxydants que les myrtilles sauvages. Des études indiquent également son potentiel à réduire le risque de cancer du sein chez les femmes de moins de 50 ans, tout en présentant des avantages comparables à la thérapie hormonale substitutive (THS) sans les inconvénients.
  • Éviter le soja non fermenté : Notons que le soja non fermenté peut avoir des effets néfastes sur la santé, d’où son absence de cette liste.
  • Éviter certains éléments incontournables : Évitez les glucides raffinés, le sucre, la caféine et l’alcool, des éléments connus pour influencer la ménopause. Ces ajustements simples peuvent contribuer de manière significative à gérer les symptômes et favoriser une transition plus sereine vers cette étape de la vie.

Quelles étapes suivre pour aller plus loin ?

  1. Intégration de l’actée à grappes noires : Explorez les bienfaits de l’actée à grappes noires, reconnue pour ses propriétés régulatrices de la température corporelle et son soutien contre les bouffées de chaleur. Ajoutez cette plante à votre routine quotidienne pour maximiser ses effets positifs.
  2. Privilégiez les aliments biologiques cultivés localement : Optez pour des aliments biologiques cultivés localement afin de garantir la fraîcheur et la qualité nutritionnelle maximale. Les produits locaux peuvent offrir une variété de nutriments essentiels, contribuant ainsi à votre bien-être global.
  3. Engagez-vous dans un programme d’exercices réguliers : Démarrez un programme d’activité physique comprenant au moins trois séances par semaine. Même si vous commencez par seulement 15 minutes par jour, cela peut avoir un impact significatif sur votre santé physique et mentale pendant la ménopause.
  4. Assurez un apport adéquat en vitamine D : Veillez à maintenir des niveaux adéquats de vitamine D, essentielle pour la santé osseuse et le fonctionnement immunitaire. En plus de l’exposition au soleil, considérez la possibilité de prendre des suppléments si nécessaire, en consultation avec votre professionnel de la santé.

Les approches les plus intelligentes sur le long terme

  1. Évolution de votre programme d’exercices : Enrichissez votre programme d’activité physique en variant l’intensité de vos exercices, passant de niveaux d’effort faibles à modérés. Cette diversification peut apporter des bénéfices supplémentaires à votre santé cardiovasculaire, musculaire et mentale.
  2. Optimisation continue de votre alimentation : Faites évoluer votre régime alimentaire en cherchant toujours à l’optimiser. Enrichissez-le davantage en intégrant des aliments variés et équilibrés, en surveillant les portions et en maintenant une hydratation adéquate. Cette évolution constante peut favoriser une meilleure gestion des symptômes de la ménopause et renforcer votre bien-être général

 

Évitez ces Solutions DANGEREUSES

Évitez ces options potentiellement dangereuses pour la ménopause, comme démontré par des études et des avertissements actuels :

  1. Premarin : Ce produit, un estrogène extrait de l’urine de jument gestante, est désormais associé à un risque accru de maladie cardiaque. Les prescriptions de Premarin sont aujourd’hui considérées comme potentiellement dangereuses.
  2. Thérapie aux estrogènes : Bien que l’estrogène, extrait de Premarin, ait été efficace pour atténuer certains symptômes de la ménopause, des effets secondaires négatifs graves ont été démontrés, notamment une augmentation du risque de cancer du sein et des taux d’insuline accrus.
  3. Provera : Ce médicament, un progestatif ou une forme synthétique de progestérone, est potentiellement encore plus toxique que le Premarin. Ses effets secondaires documentés incluent la coagulation du sang, en plus d’autres conséquences négatives pour la santé.

Il est également important de noter que des études à long terme ont mis en évidence de nombreux effets secondaires négatifs du Traitement Hormonal de Substitution (THS), tels que l’hypertension artérielle et des saignements vaginaux. Des résultats significatifs ont été observés, notamment une diminution notable des incidents de cancer du sein, un an après l’arrêt de la prise généralisée de THS par des millions de femmes.

La science émergente des bio-identiques

La Révolution des Bio-Identiques : Récemment, l’hormonothérapie bio-identique de remplacement (BHRT) a captivé l’attention, même devenant un sujet de discussion dans l’émission d’Oprah.

Soutien au-delà des Changements de Mode de Vie : Lorsque des ajustements alimentaires et des modifications du mode de vie ne suffisent pas, les hormones bio-identiques peuvent apporter un soutien essentiel.

Controverse autour de la BHRT et l’Estriol : La FDA a récemment ciblé la BHRT, en particulier l’estriol, tout en paradoxallement promouvant des substances prétendument naturelles mais artificielles.

Naturel vs. Synthétique -> Le Paradoxe de la FDA : Les hormones bio-identiques, naturelles et identiques à celles produites par le corps, sont souvent prescrites avec une prédominance d’estriol (80 %). Cependant, la FDA impose aux médecins une demande d’investigation de nouveaux médicaments, un processus complexe et coûteux.

Exclusivité de l’Estriol et Sécurité Éprouvée : L’estriol, utilisé en toute sécurité pendant des décennies, offre des avantages particuliers, notamment après l’ovariectomie ou l’hystérectomie.

Dualité de la FDA -> Bio-Identiques vs. Synthétiques : L’attaque contre les bio-identiques coïncide avec l’introduction par la FDA de médicaments sur le marché, se prétendant naturels, mais étant en réalité des imitations synthétiques.

Cette dynamique complexe soulève des interrogations sur les motivations de la régulation et la continuité de l’accès à des options d’hormonothérapie naturelles et personnalisées.

Remarques sur la méthode d’administration des hormones bio-identiques.

En ce qui concerne l’administration des hormones bio-identiques, il est important de noter que certaines méthodes sont nettement plus efficaces que d’autres.
La supplémentation orale pourrait être considérée comme la moins favorable, car tout ce qui est ingéré passe par le foie avant d’atteindre la circulation sanguine. Les crèmes hormonales sont une alternative courante, mais la liposolubilité de la progestérone peut entraîner une accumulation dans les tissus gras, perturbant ainsi l’équilibre hormonal. De plus, déterminer précisément la dose avec une crème peut être difficile.
Les gouttes sublinguales offrent une solution optimale, car elles contournent le foie en entrant directement dans la circulation sanguine. Elles évitent également l’accumulation dans les tissus, un problème potentiel avec les crèmes. De plus, la mesure précise de la dose est facilitée, avec chaque goutte représentant environ un milligramme.
Ainsi, avec les gouttes sublinguales, vous avez un contrôle précis sur la quantité que vous prenez. De plus, le mode d’administration directe permet souvent d’utiliser une dose plus faible par rapport à une forme sous forme de pilule.

Contrefaçons naturelles : ne tombez pas dans le piège

L’estriol naturel, en raison de son impossibilité à être breveté, ne suscite pas d’énormes profits, ce qui met sa disponibilité en danger. En conséquence, des imitations génératrices de profits émergent rapidement.
Des produits tels qu’Omacor (un acide gras oméga-3 provenant de l’huile de poisson, approuvé par la FDA), TRIMESTA (une imitation de l’estriol naturel, maintenant Lovaza) et Prestara (déjà approuvé par la FDA), une version pharmaceutique de l’hormone naturelle DHEA, entrent bientôt en concurrence avec des alternatives plus abordables. Certains experts pensent même que ces substituts artificiels pourraient présenter des risques pour la santé.
Par exemple, TRIMESTA est administré par voie orale, malgré le fait que cela soit connu comme un facteur de risque plus élevé de cancer de l’endomètre que l’administration transdermique (à travers la peau) des hormones. Prestara est prescrit à des doses de 200 mg par jour, une quantité jugée excessive pour les femmes – même 50 mg par jour peuvent entraîner des effets secondaires indésirables, y compris une croissance de poils faciaux.

Prévention = Sérénité

Privilégiez la prévention en initiant des ajustements dans votre alimentation et votre mode de vie dès la période pré-ménopausique.
Optez principalement pour les fruits et légumes lors de vos courses, établissant ainsi des bases solides pour cette nouvelle phase de votre vie à l’approche de la ménopause. Ces changements favoriseront le développement de nouvelles habitudes saines qui contribueront positivement à votre bien-être global.

Source:

bienvenue-capture-banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.