Le gluten vous fait-il prendre du poids ?

Les régimes sans gluten font fureur dans certaines parties du monde, des restaurants, des traiteurs et des épiceries offrant tous de plus en plus d’aliments sans gluten.

Mais comment se fait-il que le gluten, pratiquement inconnu il y a quelques années, soit devenu un nom si familier ?

Cela a commencé lorsque l’on a réalisé que le gluten, une protéine présente dans des céréales telles que le blé, le seigle et l’orge, faisait des ravages chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque, déclenchant une réaction immunitaire qui affecte l’intestin grêle et empêche l’absorption des nutriments.

Mais aujourd’hui, un nombre croissant de personnes qui n’ont pas la maladie cœliaque décident de suivre un régime sans gluten et profitent d’une série d’avantages pour la santé, y compris la perte de poids.

Pourquoi il peut être bénéfique d’éviter le gluten ?

Selon les statistiques du Centre pour la Maladie Cœliaque de l’Université de Chicago, aux États-Unis, une moyenne d’une personne sur 133 n’ayant pas d’autres problèmes de santé est atteinte de la maladie cœliaque (MC), mais des études antérieures ont indiqué que ce nombre peut atteindre 1 sur 33 pour des populations à risque.

Les personnes souffrant de la maladie cœliaque doivent éviter le gluten afin de gérer cette maladie, mais d’après mon expérience, il y a une épidémie de personnes ayant une intolérance cachée aux produits à base de blé et au gluten, qui pourraient également profiter de quelques avantages si elles évitaient totalement ce type de produits.

En fait, chacun devrait faire régime sans gluten pendant au moins 60 jours, l’idéal étant de le supprimer totalement.

Parmi les produits les plus importants à éviter, il y a les céréales contenant du gluten qui contiennent des molécules de gliadine, tel que le blé.

Lorsque la gliadine du gluten devient soluble dans l’eau, elle est libre de se lier aux cellules de votre corps. Si vous y êtes sensible, votre corps produira des anticorps à la gliadine et attaquera les cellules auxquelles la gliadine s’est attachée, en traitant ces cellules comme une infection.

Cette réaction immunitaire :

  • endommage les tissus environnants,
  • a le potentiel de provoquer ou d’aggraver de NOMBREUX autres problèmes de santé dans tout votre corps.

C’est la raison pour laquelle le gluten peut être aussi dévastateur pour votre santé générale.

Éviter le gluten peut-il vous aider à perdre du poids ?

On trouve souvent le gluten dans les aliments transformés tels que les soupes instantanées, la sauce soja, les bonbons, les charcuteries, différents produits faibles en matières grasses ou sans matières grasses, ainsi que les produits à base de céréales raffinées telles que le pain, la pâte à pizza, les pâtes, les biscuits et les pâtisseries.

Lorsque vous supprimez tous ces aliments de votre régime, vous arrivez à éliminer essentiellement des carbohydrates raffinés qui sont associés à la prise de poids et à l’obésité.

Il est donc très possible que le régime sans gluten puisse vous aider à perdre du poids, notamment si vous mangiez auparavant beaucoup d’aliments raffinés à base de gluten. Toutefois, lorsque vous allez adopter le régime sans gluten, vous devez vous assurer de remplacer les aliments contenant du gluten par des produits sains, comme des légumes et des aliments complets.

Si vous choisissez des aliments transformés sans gluten parmi le large assortiment de biscuits, pâtes et pains sans gluten qui sont maintenant disponibles dans le commerce, alors il y a de fortes chances pour que vous en preniez.

En fait, une étude réalisée sur des personnes atteintes de la maladie cœliaque, qui ont suivi un régime sans gluten, a indiqué que 81 pour cent avaient pris du poids après deux ans. Donc, comprenez qu’un aliment sans gluten, n’en pas nécessairement un aliment sain ou approprié pour la perte de poids.

Pour perdre du poids, vous devriez plutôt suivre les principes d’une alimentation saine, ce qui signifie « éviter les céréales contenant du gluten » et  se concentrer sur des aliments complets et non transformés.

 Le gluten peut-il affecter votre cerveau ?

Il semble que ce soit possible, oui.

Les recherches suggèrent que les exorphines, les peptides opioïdes des protéines alimentaires comme le gluten, peuvent se déplacer de votre intestin à votre cerveau et provoquer des symptômes spécifiques de la schizophrénie.

Dans l’un de ses articles, F. Curtis Dohan conclut qu’il est très probable que le gluten est un impact significatif sur la schizophrénie :

  1. Dans les années 1960, de nombreuses observations ont suggéré que la schizophrénie et la maladie cœliaque… partagent certains gènes, mais pas tous. Par conséquent, le rôle du gluten dans la schizophrénie a été examiné.
  2. Des études épidémiologiques ont montré une forte relation dose-dépendante entre la consommation de céréales et l’apparition de la schizophrénie…
  3. Les essais cliniques et les études de cas indiquent que le gluten est toxique pour les patients schizophrènes critiques ou en rechute, mais seulement quelques patients chroniques à long terme réagissent au gluten ou à son absence.
  4. Compte tenu de la preuve ci-dessus, les peptides avec une puissante activité opioïde ont été cherchés et trouvés par les chercheurs de l’Institut national américain pour la santé dans les digestions enzymatiques du gluten, dans sa sous-fraction de gliadine et dans une caséine du lait. Ces peptides opioïdes ont été nommés exorphines.
  5. L’excrétion urinaire de petits peptides par les personnes atteintes de schizophrénie augmente considérablement. Certains proviennent apparemment du gluten. Certains peptides sont neuroactifs, avec des effets semblables à ceux des opiacés.
  6. Une fraction spécifique de peptide gliadine qui, à fortes doses, est psychoactive chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque, a produit des comportements stéréotypés et des crises limbiques chez les rats, quelques heures après l’injection intracrânienne.

Un autre rapport entre le gluten et votre santé mentale est le fait que les céréales sont intrinsèquement pro-inflammatoires et vont aggraver toute maladie basée sur une inflammation chronique — et pas seulement une inflammation des intestins, mais toute inflammation dans votre corps. L’inflammation chronique dans le corps peut faire des ravages sur votre cerveau et l’importance de la réduction de l’inflammation pour traiter des problèmes de santé mentale est bien connue.

En outre, les personnes ayant arrêté le gluten retrouvent généralement une amélioration de leur santé mentale et émotionnelle.

 Quelles sont les céréales sans gluten ?

Certaines céréales, graines et farines sont naturellement sans gluten, dont le :

  • Riz et sarrasin
  • Maïs (seulement non-OGM)
  • Quinoa
  • Sorgho
  • Soja (que je ne recommande pas de consommer pour d’autres raisons)
  • Graines de lin et d’amarante

Le sarrasin et le millet ne contiennent pas la molécule de gliadine qui peut provoquer la réaction inflammatoire due au gluten. Par conséquent, ceux-ci peuvent être consommés sans danger.

Lorsque vous commencez un régime sans gluten, soyez patient.

La plupart des personnes ne sentent pas une amélioration immédiatement après l’arrêt du gluten car une inflammation peut prendre entre 30 et 60 jours pour disparaitre, et il est parfois nécessaire d’attendre 9 à 12 mois pour que la paroi de l’intestin grêle se régénère.

Certaines personnes peuvent éprouver une amélioration significative dans les semaines suivant l’élimination du gluten, mais dans d’autres cas les personnes peuvent se sentir considérablement  moins bien lorsqu’elles commencent un régime sans gluten, ce qui peut être dû à d’autres allergies alimentaires et d’autres sensibilités alimentaires non identifiées.

Cependant, il est important de continuer à supprimer le gluten de votre régime pendant environ 6 ou 9 mois pour que des changements notables de nature physique et mentale/émotionnelle apparaissent.

En bref

  • Les experts commencent à accepter l’idée que l’apathie et la prise de poids puissent être associées à une substance qui se cache dans le blé et dans de nombreuses autres céréales communes – le gluten.
  • Le gluten est une protéine présente dans le blé, l’orge, le seigle et dans de nombreux additifs alimentaires.
  • Les nouvelles recherches indiquent aussi que la consommation de blé, qui contient du gluten, peut contribuer à rendre certaines personnes psychotiques. La plupart des recherches sur la schizophrénie se concentrent sur les neurotransmetteurs et le traitement habituel est un médicament neuroleptique.

Source:

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.