La maladie de Lyme

D’aprĂšs le Centre amĂ©ricain pour le contrĂŽle et la prĂ©vention des maladies (CDC), la maladie de Lyme est la maladie infectieuse Ă  transmission vectorielle qui connait aujourd’hui la plus forte croissance.

Le CDC rapporte que la maladie, et les tiques qui la transmettent, sont concentrĂ©es dans le Nord-Est et le Haut Midwest des États-Unis. Les tiques transmettent non seulement la maladie de Lyme, mais Ă©galement la fiĂšvre pourprĂ©e des montagnes Rocheuses et la BabĂ©siose, un parasite microscopique rare qui infecte les globules rouges.

Chaque année, environ 30.000 cas de maladie de Lyme sont rapportés au CDC. Ce chiffre ne reflÚte cependant pas le nombre total de cas diagnostiqués.

La maladie de Lyme est souvent appelĂ©e « la grande imitatrice », car ses symptĂŽmes ressemblent Ă  ceux de nombreuses autres maladies, notamment Ă  ceux de l’arthrite, du syndrome de fatigue chronique, de la sclĂ©rose en plaques (SEP), de la sclĂ©rose latĂ©rale amyotrophique, et de la maladie d’Alzheimer.

En apparence, la plupart des personnes infectĂ©es semblent en bonne santĂ©, alors qu’elles souffrent de symptĂŽmes sĂ©vĂšres. Des douleurs vagues et diffuses peuvent ĂȘtre prises Ă  tort pour des douleurs dues Ă  une fibromyalgie.

 

>>Téléchargez librement les 14 signes qui témoignent de parasites dans votre organisme

 

Qu’est-ce que la maladie de Lyme, et comment se propage-t-elle ?

La maladie de Lyme est une infection bactĂ©rienne transmise principalement par des tiques qui se sont prĂ©alablement nourries du sang d’un hĂŽte infectĂ©.

Toutefois, certains Ă©minents spĂ©cialistes de la maladie de Lyme, tels que le Dr. Dietrich Klinghardt, mettent en garde sur le fait que cette maladie peut Ă©galement ĂȘtre transmise par d’autres insectes, tels que les puces, les moustiques, les mites et les araignĂ©es.

La maladie de Lyme est aujourd’hui l’une des maladies Ă©pidĂ©miques les plus graves et les plus sujettes Ă  controverses. Elle se manifeste gĂ©nĂ©ralement tout d’abord par un Ă©tat de fatigue, de la fiĂšvre, des maux de tĂȘte et des douleurs articulaires ou musculaires.

Elle peut ensuite provoquer des spasmes musculaires, une perte de coordination motrice, une paralysie intermittente, une mĂ©ningite, et mĂȘme des problĂšmes cardiaques. La maladie de Lyme doit son nom Ă  la ville de Lyme, situĂ©e sur la CĂŽte Est des États-Unis, dans le Connecticut, oĂč elle fĂ»t identifiĂ©e pour la premiĂšre fois en 1975.

Ce n’est qu’en 1982 que le Dr. Willis Burgdorfer, Ph.D., a identifiĂ© la bactĂ©rie responsable de l’infection – une cousine de la spirochĂšte, responsable de la syphilis. Vues sous un microscope, elles sont pratiquement identiques.

Le Dr. Burgdorfer a baptisĂ© la bactĂ©rie ‘Borrelia burgdorferi’. Sa forme en tire-bouchon lui permet de se cacher dans de nombreux tissus de l’organisme, provoquant de nombreux types de symptĂŽmes.

Cette bactĂ©rie peut Ă©galement vivre Ă  l’intĂ©rieur de vos cellules, sous forme d’un « L », ou prendre la forme d’un kyste. Sa capacitĂ© Ă  changer de forme explique que le diagnostic et les traitements soient si difficiles Ă  mettre en place, et pourquoi les symptĂŽmes rĂ©apparaissent parfois aprĂšs l’application de protocoles standards Ă  base d’antibiotiques.

Les tiques ne naissent pas porteuse de la bactĂ©rie, elles l’acquiĂšrent en se nourrissant du sang d’un hĂŽte infectĂ©. On estime que les souris Ă  pattes blanches, qui en sont couramment porteuses, infectent 75 Ă  95 % des larves de tiques qui se nourrissent de leur sang.

L’extension urbaine et la diminution du nombre de prĂ©dateurs naturels ont permis Ă  la population de ces souris, et donc des tiques infectĂ©es, de s’accroitre rapidement.

Le nombre croissant d’infections n’est pas surprenant, mais l’étendue des dommages dans les annĂ©es Ă  venir dĂ©pendra de la façon dont la communautĂ© mĂ©dicale va y rĂ©agir.

Bien que la maladie de Lyme chronique soit de plus en plus reconnue comme une vĂ©ritable maladie, une certaine rĂ©sistance persiste au sein de la communautĂ© mĂ©dicale et des compagnies d’assurance. Les personnes qui en sont atteintes se voient souvent dire que le problĂšme est d’ordre psychiatrique.

Le Printemps est la saison par excellence de la maladie de Lyme

Dans la plupart des cas, la maladie de Lyme se propage via les morsures de tiques. Elle peut toutefois Ă©galement ĂȘtre transmise par les moustiques, les araignĂ©es, les puces et les mites.

D’aprĂšs les donnĂ©es de l’US Geological Survey, l’arrivĂ©e du Printemps est prĂ©vue cette annĂ©e avec trois semaines d’avance. Cela peut vous sembler ĂȘtre une bonne nouvelle si vous aimez passer du temps en plein air sans avoir Ă  porter plusieurs couches de vĂȘtements, Toutefois, les tempĂ©ratures chaudes posent Ă©galement des problĂšmes de santĂ© publique.

Un Printemps prĂ©coce peut avoir un effet sur la prolifĂ©ration des insectes porteurs de maladies, tels que les moustiques et les tiques. Le Dr. Aaron Bernstein, directeur adjoint de l’école du centre de santĂ© publique Harvard T.H. Chan, s’est exprimĂ© Ă  propos de la propagation des maladies et des maladies pour lesquelles aucun traitement efficace n’est disponible Ă  ce jour.

La combinaison d’un risque accru d’inondations liĂ© au Printemps prĂ©coce, de tempĂ©ratures plus douces, d’une population croissante de tiques et de souris infectĂ©es par la maladie de Lyme, et du fait que les personnes passent plus de temps en plein air, risque d’augmenter le nombre d’individus infectĂ©s par la maladie.

Fait intĂ©ressant, la bactĂ©rie qu’elles portent n’affecte pas les tiques. Joao Pedra, Ph.D., Ă©tudie la microbiologie et l’immunologie Ă  l’école de mĂ©decine de l’UniversitĂ© du Maryland. Il voulait comprendre ce qui se produit dans le systĂšme immunitaire des tiques, et a dĂ©couvert que plusieurs gĂšnes nĂ©cessaires au systĂšme immunitaire des moustiques Ă©taient absents chez les tiques.

Au lieu d’identifier les envahisseurs via les molĂ©cules de sucre, le systĂšme immunitaire des tiques identifie les molĂ©cules lipidiques, les tiques supportent donc uniquement les bactĂ©ries qui utilisent des lipides pour prĂ©server la structure de la cellule. Le Dr. Pedra pense que la bactĂ©rie pourrait Ă©galement permettre aux tiques de survivre aux tempĂ©ratures froides.

Il est important de prendre la prévention au sérieux

Le traitement de la maladie de Lyme est difficile et fait souvent l’objet de controverses, ce qui rend la prĂ©vention vitale. Peu de gens savent que les jeunes tiques sont de la taille d’une graine de pavot et qu’elles sont capables de ramper sur vos chaussures et d’arriver jusqu’à votre pantalon.

Les tiques adultes tombent plus gĂ©nĂ©ralement des arbres, ou arrivent Ă  se faufiler sous un tee-shirt lorsqu’il n’est pas rentrĂ© dans le pantalon.

Si vous vivez, ou devez traverser une zone à haut risque, soyez sur vos gardes pour vous préserver des morsures de tiques. Voici plusieurs méthodes pour vous éviter de contracter la maladie de Lyme :

Évitez les zones infestĂ©es de tiques, comme les amas de feuilles aux pieds des arbres. Marchez au milieu des chemins, et Ă©vitez les herbes hautes. Ne vous asseyez pas sur les rondins de bois, les souches, les murs en pierre, ni sur le sol. Les tiques sont minuscules. Vous devez les trouver et les Ă©liminer avant qu’elles ne vous mordent ; procĂ©dez donc Ă  une inspection minutieuse lorsque vous rentrez, et prenez une douche.

Continuez Ă  vĂ©rifier quotidiennement la prĂ©sence Ă©ventuelle de tiques sur vous-mĂȘme et sur votre literie pendant plusieurs jours, aprĂšs vous ĂȘtre rendu dans une zone susceptible d’ĂȘtre infestĂ©e.

Sachant que les rats sont trĂšs souvent infectĂ©s, prenez des prĂ©cautions si vous ĂȘtes dans un endroit oĂč ces rongeurs ont Ă©tĂ© aperçus. Rentrez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes et portez des chaussures fermĂ©es et un chapeau, en particulier si vous vous promenez dans des zones boisĂ©es. Rentrez Ă©galement votre chemise ou tee-shirt dans votre pantalon.
Portez un pantalon et un haut Ă  manches longues de couleur claire, qui vous permettront de repĂ©rer les tiques plus facilement. Lorsque vous rentrez chez vous, placez vos vĂȘtements dans le sĂšche-linge avant de les laver, et faites-les tourner 60 minutes Ă  tempĂ©rature Ă©levĂ©e pour tuer toute tique Ă©ventuellement prĂ©sente sur vos vĂȘtements.
Votre animal de compagnie peut Ă©galement ĂȘtre un hĂŽte pour les tiques et ĂȘtre infectĂ© par la maladie de Lyme, bien que les chiens et les chats, mĂȘme lorsqu’ils sont testĂ©s positifs, ne prĂ©sentent gĂ©nĂ©ralement pas de symptĂŽmes. Je vous dĂ©conseille d’utiliser des rĂ©pulsifs chimiques directement sur votre peau, car vous introduiriez ainsi des toxines directement dans votre organisme. Si vous choisissez d’en utiliser un, vaporisez vos vĂȘtements lorsque vous ĂȘtes en plein air, et Ă©vitez d’inhaler le produit.
Attachez vos cheveux s’ils sont longs, en particulier lorsque vous faites du jardinage. Ramassez les feuilles mortes chaque automne dans votre jardin, car les tiques cherchent Ă  s’abriter du froid et de la neige sous les tas de feuilles. Si vous vous rendez compte qu’une tique s’est fixĂ©e sur vous, il est important de la retirer correctement.

Une fois que vous l’avez ĂŽtĂ©e, pensez Ă  la conserver afin qu’elle puisse ĂȘtre analysĂ©e pour dĂ©tecter la prĂ©sence possible d’organismes pathogĂšnes.

Les antibiotiques ne sont PAS le meilleur choix de traitement

Bien qu’il soit essentiel de vous traiter au plus tĂŽt pour prĂ©venir les complications, les traitements traditionnels Ă  base d’antibiotiques sont souvent inefficaces pour prĂ©venir ces complications, qui comprennent le dĂ©veloppement d’arthrite, de troubles cognitifs, de troubles du rythme cardiaque et de symptĂŽmes nerveux.

Les antibiotiques endommagent votre microbiote intestinal et augmentent votre risque de mycose et d’infections fongiques.

Pour toutes ces raisons, il vaut mieux avoir recours Ă  des mĂ©thodes naturelles pour aider votre organisme Ă  lutter contre la maladie de Lyme. La ligne d’antimicrobiens vĂ©gĂ©taux de la gamme Nutramedix, recommandĂ©e par l’un des plus Ă©minents spĂ©cialistes des mĂ©decines alternatives, le Dr. Lee Cowden, en est un exemple.

La caractĂ©ristique la plus intĂ©ressante de ce traitement naturel contre la maladie de Lyme, est son utilisation successive de plusieurs antimicrobiens vĂ©gĂ©taux diffĂ©rents, qui Ă©vite que les bactĂ©ries n’y deviennent rĂ©sistantes.

Pour aider votre organisme Ă  combattre l’infection, vous devez adopter une alimentation Ă©quilibrĂ©e, riche en antioxydants. Vous pouvez Ă©galement prendre des antioxydants et d’autres supplĂ©ments pour aider votre corps Ă  lutter contre l’infection et soulager les symptĂŽmes. Voici certaines recommandations de supplĂ©ments Ă  prendre si vous dĂ©cidez d’adopter un traitement naturel :

Astaxanthine: neutralise les toxines et soulage les douleurs articulaires Probiotiques: optimisent la flore intestinale et renforcent l’immunitĂ©
Extrait de pépins de pamplemousse: peut aider à traiter la Borrelia sous forme kystique Coriandre: un chélateur naturel des métaux lourds
Huile de krill: aide Ă  rĂ©duire l’inflammation et Ă  soulager les symptĂŽmes de la maladie de Lyme ResvĂ©ratrol: favorise la dĂ©toxification et peut traiter la Bartonellose, co-infection courante
QuercĂ©tine: rĂ©duit le taux d’histamine, gĂ©nĂ©ralement Ă©levĂ© chez les patients atteints de la maladie de Lyme ConcentrĂ© de protĂ©ines de lactosĂ©rum: peut apporter des Ă©lĂ©ments nutritifs, qui manquent souvent aux personnes atteintes de la maladie de Lyme, qui ne parviennent pas Ă  s’alimenter correctement
Andrographis et ArtĂ©misinine: plantes qui traitent la BabĂ©siose, co-infection courante Curcumine: aide Ă  rĂ©duire l’ƓdĂšme cĂ©rĂ©bral et Ă©limine les toxines neurologiques
GABA et mĂ©latonine: traitent l’insomnie, dont souffrent souvent les personnes atteintes de la maladie de Lyme CoQ10: favorise la santĂ© cardiaque, soulage les douleurs musculaires et attĂ©nue la confusion mentale
Facteurs de transfert: contribuent à renforcer le systÚme immunitaire

Le Dr. Dietrich Klinghardt est l’un des plus grands spĂ©cialistes de la maladie de Lyme. Il a Ă©tabli un protocole de traitement de la maladie qui peut vous aider Ă  soigner l’infection. Ce protocole est expliquĂ© en dĂ©tail sur son site internet, mais en voici les bases, pour vous en donner une idĂ©e :

  1. Évaluez tous les facteurs externes, et intervenez pour les modifier si nĂ©cessaire. Ces facteurs comprennent les moisissures, les champs Ă©lectromagnĂ©tiques, la pollution Ă©lectromagnĂ©tique et les rayonnements micro-ondes provenant des technologies sans fil. Le Dr. Klinghardt conseille de protĂ©ger votre habitation avec une peinture YShield (peinture graphite) afin de rĂ©duire les radiations micro-ondes provenant de l’extĂ©rieur. Pour les rideaux, on utilise un tissu enduit d’argent. Il est conseillĂ© aux patients de dĂ©brancher tous les fusibles le soir et d’éliminer tous les tĂ©lĂ©phones sans fil jusqu’à ce qu’ils soient guĂ©ris.
  2. GĂ©rez le stress et les problĂšmes Ă©motionnels. Des outils de psychologie Ă©nergĂ©tique, tels que la Technique de LibĂ©ration Émotionnelle, peuvent ĂȘtre efficaces pour traiter les composantes Ă©motionnelles de la maladie de Lyme.
  3. Traitez les infections parasitaires, bactĂ©riennes et virales. Les parasites doivent ĂȘtre traitĂ©s en premier lieu, suivis des bactĂ©ries et enfin des virus. Le Dr. Klinghardt utilise un cocktail antimicrobien composĂ© d’armoise, de vitamine C, de phospholipides et de diffĂ©rentes plantes. Les infections virales sont traitĂ©es grĂące Ă  la ‘Viressence’, de la marque BioPure, une teinture de plantes amĂ©rindiennes.
  4. Traitez les autres facteurs d’hygiĂšne de vie. DĂ©terminez vos besoins en supplĂ©mentation (antioxydants) pour traiter vos carences nutritionnelles.

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.