Quelles plantes devriez-vous utiliser pour entretenir votre foie?

La sensation d’être gonflé, surtout après un repas copieux ou l’abus d’alcool, est souvent signe d’un foie engorgé. C’est le foie qui remplit le plus grand nombre de fonctions dans notre organisme. S’il est déréglé, bon nombre de symptômes peuvent apparaître : maux de tête, manque d’appétit, fatigue, ballonnements, irritations à l’intestin, problèmes et démangeaisons de la peau, frilosité, mauvais sommeil, début d’asthme, etc.

S’il est en santé, il est notre gardien par excellence. Il filtre toutes les toxines qui circulent dans le sang. Il aide l’organisme à dégrader les microbes, les virus et toutes sortes de déchets en composés moins toxiques avant d’être éliminés. Il emmagasine des vitamines, minéraux, protéines pour les redistribuer à notre organisme lorsqu’on en a besoin. Il détruit l’excès de « mauvais » cholestérol.

Avec sa capacité de nous débarrasser des poisons, il a également le merveilleux pouvoir de les recycler et en faire de la bile. Une bile de qualité est une substance très utile à la digestion; elle aide à émulsifier les gras et permettre une bonne élimination. La bile est le meilleur laxatif au monde !

Le foie est un filtre

Le foie est un émonctoire, un organe filtre, il est le centre de détoxification. C’est l’émonctoire le plus important de l’organisme qui est le plus sollicité. Il reçoit pour filtrer l’ensemble des produits de la digestion, au travers du sang. Le foie filtre et élimine les déchets (comme les autres émonctoires). Les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile.

Il permet de transformer des molécules issues de la digestion en molécules plus complexes nécessaires au fonctionnement des cellules et à l’équilibre de l’organisme.
Il élimine les déchets par la bile; celle-ci se déverse dans le tube digestif et facilite la digestion des graisses en les émulsifiant.
Ainsi il est essentiel de drainer et de régénérer son foie au moins deux fois par an pour le soulager et lui permettre d’accomplir correctement sa tâche
Le foie filtre et élimine les déchets (comme les autres émonctoires), il neutralise de nombreuses substances.

Un foie encrassé

Un foie débordé de travail devient engorgé, encrassé, par trop de substances nocives. Ainsi, il devient lent, paresseux et ne répond plus adéquatement à ses fonctions normales.

Bon nombre de substances vont contribuer à engorger le foie : tous les agents de conservation contenus dans les aliments préparés, les fritures, l’alcool, la nicotine, le goudron, tous les agents chimiques, la pollution de l’air et les gaz des tours à bureaux, le mercure (plombages), le plomb, les pesticides, et j’en passe.

Un foie en santé

Le foie a un merveilleux pouvoir de régénération. Il s’agit de lui donner ce dont il a besoin : une alimentation saine (biologique), beaucoup de chlorophylle et de l’air pur pour aider à oxygéner. Donc, manger des verdures et des germinations en abondance ! Faire des cures de désintoxication à chaque changement de saison va aider ce si précieux organe à se régénérer beaucoup plus vite et retrouver santé et vitalité.

Les plantes phares du foie

Chlolagogue, cholérétique ?

 Vous trouverez souvent ces mots concernant les plantes du foie.

Cholagogue : vient du grec kholê, bile et agôgos signifiant qui amène. Une plante cholagogue permet de faciliter l’élimination de la bile depuis la vésicule biliaire où elle est stockée vers le duodénum (portion de l’intestin qui fait suite à l’estomac). La bile permet la digestion des graisses, les substances cholagogues sont intéressantes pour faciliter la digestion.

Cholérétique : vient du grec kholê, bile et éréthizô : j’excite. Une plante cholérétique , va elle faciliter la sécrétion de bile et donc aider à la digestion. La bile est envoyée dans la vésicule biliaire et est stockée. Elle est libérée lorsque le corps a besoin de la bile pour digérer les aliments.

Le Chardon Marie (Silybum marianum)

est une plante fondamentale du foie. L’extrait de graine de chardon marie favorise l’écoulement biliaire et le drainage hépatique.
D’un point de vue scientifique le chardon marie a fait l’objet de plus de 200 recherches qui ont permis d’identifier dans ses graines 4 substances (silybine, isosilybine, silydianine, silychristine) formant un complexe protecteur du foie appelé silymarine qui a une quadruple action: Une action antioxydante c’est à dire qu’elle aide à piéger les radicaux libres et contribue à neutraliser la toxicité des substances hépatotoxiques; une action sur l’équilibre immunitaireune action sur l’intégrité du tissu hépatique; une action sur la synthèse des protéines qui contribue à augmenter la régénération des cellules endommagées.

Attention : Le chardon-marie ne doit pas être utilisé en cas d’obstruction biliaire, de grossesse ou d’allaitement. Avec précaution en cas  d’allergie aux astéracées (pissenlit, marguerite…).

Le Radis noir (Raphanus sativus )

Sa culture remonte à l’Egypte des pharaons. C’est la plante des foies paresseux. Sa racine est riche en glucosinolates qui agissent par leurs produits d’hydrolyse, des composés souffrés (sulphoraphane, sulphoraphène), des composés organiques soufrés. Il favorise le drainage du foie, de la vésicule biliaire et l’élimination des toxines et des déchets.

Attention : Le jus de radis noir doit être pris avec précaution en cas de calculs biliaires !

L’Artichaut

est une plante de drainage incontournable pour le foie. En cause, la teneur de ses feuilles en cynarine. Cette substance dispose d’effets cholérétiques (stimulant la sécrétion biliaire) et hépato-protectrices. Elles favorisent ainsi l’élimination des substances toxiques par le foie (mais aussi les reins). 

Attention : l’artichaut est déconseillé pendant l’allaitement, du fait de son action inhibitrice sur la sécrétion lactée, et en cas de calcul de la vésicule biliaire. A employer avec précautions chez les personnes allergiques aux astéracées (pissenlit, marguerite…).

Le Desmodium ( adscendens)

est une plante originaire d’Afrique traditionnellement utilisée comme régulateur des fonctions hépatiques. Le desmodium favorise le bon fonctionnement du foie en le protégeant contre les agressions toxiques (pesticides, herbicides, pollution, médicaments…). Il contient naturellement des soyasaponines que l’on trouve aussi dans de nombreux légumes dont le soja et de la vitexine présent aussi dans la passiflore qui lui confèrent un effet hépatoprotecteur. On le conseille pour limiter l’effet de la chimiothérapie sur le foie.

Attention : La prise de desmodium peut entraîner des nausées et diarrhées.

Le Chrysantellum américanum 

est une plante tropicale introduite depuis peu en Europe. Le chrysantellum est connu pour ses propriétés hépato-régulatrices. Il doit ses effets bénéfiques à ses flavonoïdes(antioxydants, amélioration de la microcirculation, stimulation de la sécrétion biliaire) et à ses saponosides qui facilitent le rôle de la bile dans la digestion et potentialisent l’action des flavonoïdes. Il préserve le foie des excès alimentaires, des intoxications, de l’alcool. Il favorise la sécrétion biliaire et la digestion.

Le Romarin

favorise la digestion, régule les lipides, améliore la circulation sanguine : cholagogue (aide à l’évacuation de la bile), antispasmodique. Il contient de la choline qui agit comme régulateur des lipides, au niveau du foie, et favorise la digestion.

Attention toutefois à ne pas abuser de la tisane de romarin officinal à verbénone : le romatin peut avoir des effets neurotoxiques et abortifs à doses importantes. Par ailleurs,les personnes qui souffrent de calculs rénaux ou d’une maladie du foie ne doivent pas en consommer.

Les feuilles de pissenlit 

reconnues pour leurs bienfaits sur les fonctions biliaires de l’organisme. Elles évacuent les toxines en activant la sécrétion biliaire et par stimulation du foie.

Le boldo

lui aide à optimiser la digestion, : ses feuilles contiennent une huile essentielle riche en eucalyptol et alcaloïdes qui stimulent la sécrétion de la bile en facilitant son évacuation jusqu’à l’intestin.

Cette liste est non exhaustive car il existe d’autres plantes qui peuvent être bénéfiques pour votre foie.

Avez-vous des Calculs Biliaires?

Le foie est un organe peu “innervé”, ce qui veut dire que vous éprouvez une gêne hépatique seulement lorsque le foie est obstrué à 60% de ses capacités. Autrement dit, vous passez de 1,6 litre de sang filtré par minute à 0,6 litre! A peine 1 tasse/minute!!

Découvrez les “53 symptômes qui doivent vous Alerter sur la présence de calculs biliaires“.

Foie sain (à gauche) – Foie congestionné (à droite)

3 Techniques qu’utilise la Médecine Moderne pour extraire les Calculs Biliaires

Pour traiter ces calculs biliaires, la médecine moderne utilise 3 techniques, dont certaines ayant des conséquences graves sur votre santé:

1. les Médicaments (CDCA, UDCA)

Composées de sels biliaires, ces médicaments sont censés dissoudre les calculs au bout de 12 à 24 mois, mais il n’y a aucune garantie …

2. les Ondes Sonores (lithotritie)

Une méthode alternative qui utilise une série d’ondes sonores pour littéralement “pilonner” les calculs biliaires.

Une technique qui s’avère intéressante, mais qui peut entraîner de graves lésions rénales, augmenter la pression artérielle, libérer massivement les toxines encapsulées dans les calculs, ou encore provoquer des hémorragies internes…

3. la Chirurgie (ablation)

Avec une plus de 800 000 ablations de la vésicule biliaire chaque année aux Etats-Unis, soit une opération de l’ordre de 7000 à 9000 euros pour 30 à 45 minutes de colelioscopie, c’est un marché juteux de plus de 6 milliards de dollars dont auraient tort de se priver les professionnels de santé…

Bien sûr, comme toute opération, il y a des risques.

Voici une liste non exhaustive des complications que peuvent occasionner ce type d’intervention :

  • un risque de blessures des canaux biliaires,
  • aucune amélioration des symptômes ayant justifiés cette opération (les calculs étaient présents dans les canaux biliaires et non la vésicule),
  • le déplacement des calculs dans l’intestin grêle et le côlon, ce qui peut provoquer d’importante infection et une toxémie,
  • une ablation totalement inutile suite à une erreur de diagnostique qui présenté des symptômes similaires à une obstruction des voies biliaires (voir photo ci-dessous).

Ablation de la vésicule biliaire totalement obstruée par des calculs biliaires

(Copyright : CHU de Rouen)

 

Mais ce n’est pas tout!

Avez-vous une idée des conséquences d’une ablation de la vésicule biliaire?

Trop peu de médecins le savent et vous avertissent, voici les principaux risques encourus après une ablation de la vésicule biliaire :

  • la digestion partielle des aliments,
  • des symptômes qui persistent (les calculs obstruent les voies biliaires),
  • des calculs qui se multiplient de PLUS en PLUS vite dans les canaux biliaires,
  • un foie qui filtre de MOINS en MOINS et qui n’est plus capable d’assurer pleinement son rôle,
  • une élévation du taux de cholestérol,
  • une augmentation des risques de cancers, d’obésité, de diabète, de maladie rénales et maladies cardiaques…

Pour que votre intestin grêle digère et absorbe les graisses présentes dans votre alimentation, elles doivent être impérativement dissoutes par la bile, auquel cas les graisses non digérées rejoignent le côlon où elles seront en partie décomposées par la flore intestinale, puis évacuées par les selles…

Souvenez-vous, ce sont ces aliments partiellement digérés qui sont à l’origine des :

  • ballonnements,
  • gaz abdominaux persistants (flore intestinale de putréfaction),
  • perte d’appétit,
  • lourdeurs digestives,
  • excès alimentaires,
  • trouble du sommeil,
  • fatigue persistante,
  • obésité…

Même une hygiène de vie irréprochable peut cacher de nombreux calculs bloqué dans votre foie, pour en savoir plus retrouvez notre guide gratuit sur les “53 symptômes qui doivent vous Alerter sur la présence de calculs biliaires“.

Source:
  • 200 remèdes à l’huile d’olive , Céline Naissant, First Editions, 2012
  • La pharmacie familiale au naturel , Christine Cieur-Tranquard, Edisud, 2009
  • Ma bible des huiles essentielles , Danièle Festy, Leducs Editions, 2007
  • Guide familial de l’homéopathie , Dr Alain Horvilleur, Hachette pratique, 2008
  • Les bons petits trucs de la santé au naturel , Rustica Editions, 2007
  • Les plantes qui nous soignent , Jacques Fleurentin, Editions Ouest-France, 2007
  • Les meilleures tisanes santé , Dr Bérengère Arnal, Rustica Editions, 2007
  • http://www.naturopathie82.com/archives/2016/04/27/28399255.html

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

4 Commentaires sur “Quelles plantes devriez-vous utiliser pour entretenir votre foie?

  1. Yve says:

    Chardon marie et desmodium dans les cas graves .Si non radis noir et artichaut c’ bien aussi .L’ aubier du tilleul( la Graveline ) ,l soutiendra la fonction rénale .

  2. Marie says:

    Bonsoir Adrien ! Merci pour tous vos bons conseils.

    L’année dernière, j’ai du passer des examens suite à des douleurs inquiétantes sous le foie justement, mais je pensais que cela pouvait venir également de l’utérus ou de cette zone en tout cas…

    Mon médecin m’a prescrit une écographie et et des analyses bien sûr…

    Résultat : diabète de type 2 (moi qui ne prends jamais de sucre dans mes boissons !!!), et un foie GRAS !!! (moi qui cuisine à l’huile d’olive seulement depuis des années!!!)…

    Seulement mon mari travaillant dans une grande surface, nous ramenait souvent des plats cuisinés (récupérés avec accord de son patron parce que périmés récemment), et comme je n’aime pas jeter la nourriture, nous les avons consommés…. trop souvent je pense…

    Je ne suis pas retournée voir mon médecin car j’avais des plantes pour me soigner, plantes que je récolte tous les étés dans la pelouse “sauvage” de mon jardin et que je fais sécher… Donc je me suis faite des tisanes avec du pissenlit, de la feuille de buis, du romarin, et d’autres plantes cholagogues dont le nom ne me revient pas pour le moment, mais j’ai ressenti une amélioration très rapidement… Et puis avec quelques précautions supplémentaires question alimentation, j’avais meme perdu 8 kilos…

    Donc les plantes, ça marche quoiqu’en disent les médecins et autres fabricants de poison…

  3. José says:

    J’imagine que le simple fait de manger VG et alcalin devrait aider le foie à fonctionner sans résistance ni obstruction ? Avec quelque plantes médicinales en plus, et un pti jeûne sa pourrait favoriser une renaissance du foie ? Qu’en pensez vous ?

  4. Eliane says:

    Tout à fait d’accord avec vous, optons pour une alimentation simple, des fruits et légumes de saison. Quelques bonnes tisanes au plantes médicinales pour drainer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.