Pourquoi ne devriez-vous pas boire de jus d’orange au petit-déjeuner?

Un « bon » petit-déjeuner c’est un grand verre de jus d’orange, mais saviez-vous que ça n’a pas toujours été le cas ?

Il n’y a pas si longtemps le jus d’orange était trop acide, trop cher, voire même désagréable au goût…

Ce nouveau concept du jus d’orange au petit-déjeuner est né avec les recherches sur le scorbut et la vitamine C. Cette nouvelle mode a été lancée sous ce principal argument « combler vos besoins en vitamine C » !

Mais beaucoup d’autres fruits et légumes en contiennent également tels que le persil, le citron, kiwi, poivron Si vous êtes en déficit de vitamine C, parce que vous fumez, vous prenez la pilule, ou autre… Alors une supplémentation est possible, elle est même recommandée pour tous puisqu’il est impossible de trouver ses besoins en vitamine C uniquement avec l’alimentation (2g/jour).

Boire ou croquer

Comme tous les fruits, il est préférable de croquer plutôt que de boire. Une orange entière est plus riche en vitamine C excepté si l’on boit le jus immédiatement.

La vitamine C résiste mal à la lumière et à l’air, elle disparait en quelques minutes après pressage par oxydation de l’air.

Vous savez que les fibres jouent un rôle essentiel dans l’assimilation des sucres des fruits, pour réguler votre glycémie ne buvez pas les fruits, mais croquez-les.

Petit rappel :

Un jus de fruit ne vaut pas mieux qu’un soda. Qu’il soit bio, ou maison, un jus de fruit c’est un jus de fructose qui provoquera le fameux effet « tsunami » sur votre foie.

De plus, le matin votre corps est à jeun, donc plus sensible aux premiers aliments. Le jus d’orange qui contient 2-3 oranges pressées est beaucoup plus dommageable que si vous preniez une orange entière. Et comme les fibres sont absentes, le sucre entre plus rapidement dans le sang !

Vous êtes sujet à l’hypoglycémie, aux coups de barre et souffrez de fringale (jeu du sucre).

Le jus d’orange est acide

Les fruits doivent être consommé entiers en dehors des repas.

Pour l’orange, même en dehors des repas elle ne convient pas à tous. Certaines personnes métabolisent mal les acides et rendent ainsi les oranges acidifiantes pour eux.

L’orange est un fruit d’hiver, mais elle vient des pays chauds. Donc elle est encore plus acidifiante pour vous en hiver. Autrement dit, l’orange en hiver ne va pas vous booster mais vous priver d’énergie.

L’idéal c’est de les consommer sur place lorsqu’elles sont mûres, donc dans leur pays d’origine.

Quels jus vous propose l’industrie ?

Tous les « jus de fruits » ne se valent pas, alors comment les choisir si vous ne pouvez pas vous en passer.

100% jus de fruits

Un jus de fruit est issu de la pression de fruits « sains, mûrs, non fermentés » selon le décret en vigueur.

Mais il possible pour les fabricants d’ajouter certains additifs, parfois sans même avoir l’obligation de les noter sur la liste des ingrédients, de quoi « duper » même les plus avertis (ce n’est pas pour autant que ces ingrédients ajoutés soient particulièrement mauvais pour la santé).

Ainsi peuvent être rajoutés, sans qu’ils soient notés dans les ingrédients, du sucre lorsque la quantité ne dépasse pas 50 g/L, des aromates, des épices et du sel en dessous 1 g/L. De l’acide ascorbique (vitamine C) peut également être ajouté.

Pur jus de fruits (ou 100% pur jus de fruits)

Une boisson qui porte cette dénomination ne peut comporter, selon la législation, aucun additif. Elle est obtenue par pression, puis pasteurisée avant d’être conditionnée.

Les jus de fruits frais

Ils ne subissent pas de traitement thermique lors de la mise en bouteille et ne se conservent donc pas longtemps. Ils font l’objet d’une simple pression du fruit.

D’après Jean-Michel Lecerf (Santé des enfants et jus de fruits – Review médicale de 2001) :

« Les jus de fruits frais et les purs jus de fruits sont exclusivement obtenus par des moyens mécaniques et sont donc des aliments qui contiennent tous les éléments nutritifs des fruits excepté les fibres qui sont le plus souvent en teneur réduite, et apportent donc l’eau, les glucides, les vitamines (vitamine C, vitamine B9, bêta-carotène), les minéraux (potassium) et les constituants « non nutritifs » des fruits (polyphénols, caroténoïdes, flavonoïdes, limonènes, terpènes…) ».

Jus à base de concentré

Il s’agit ici d’un jus de fruit reconstitué à partir de concentré de fruits. Les fruits sont partiellement déshydratés (pour être transportés) puis reconstitués avec la même quantité d’eau.

Les nectars

Les nectars sont semblables aux jus de fruits, mais sont constitués avec de la purée ou de la pulpe de fruits. Ils contiennent souvent au moins 50% de pulpe de fruits diluée dans 50 à 70 % d’eau, selon la quantité de pulpe présente. Ils contiennent beaucoup moins de vitamine C et en général beaucoup de sucre (jusqu’à 200g de sucre ajouté par litre).

Les boissons aux fruits

Ces boissons contiennent plus de 12% de jus de fruits, le reste étant complété par de l’eau, du gaz carbonique, des acides alimentaires, des arômes naturels… Les conservateurs et colorants sont interdits.

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

16 Commentaires sur “Pourquoi ne devriez-vous pas boire de jus d’orange au petit-déjeuner?

  1. Thierry says:

    Je commence souvent ma journée avec des oranges parce que c’est un fruit qui me parle beaucoup par sa couleur vive, sa facilité de digestion et sa capacité de nettoyage idéale pour terminer le jeûne nocturne tout en boostant l’organisme avec toutes ses propriétés que je ne citerai pas ici. 😉 Par contre, je les prends rarement en jus, je ne prends pas de petit-déjeuner, c’est-à-dire que je ne mange jamais (ou rarement) avant 11h, voire plus tard et je les mange toujours en mono-aliment, cela va de soi.

    • Benoït says:

      Je vais même dire qu’il y a orange et orange.
      Je n’ai jamais été trop agrumes depuis bien des années, grâce à toi, j’ai découvert les fameuses oranges bio en direct d’Espagne et c’est la deuxième saison que je fait une cure d’hiver, 1 ou 2 agrumes pour le repas de fin d’ après midi ( orange/ pamplemousse / mandarine )
      Je témoigne de l’effet nettoyant et du bien être sur tout le corps et l’esprit et sur le transit.
      J’ai remarqué que si je consomme des oranges de grande surface, j’en mange bien plus pour un effet moindre donc finalement manger plus sain est plus économique.
      La première année, après mon repas d’agrumes j’avais une sensation de froid dans tout le corps et cette année c’est l’inverse, 2 oranges et un pamplemousse et mon sang bout littéralement dans les veines.
      Une action très positive sur la sphère rénale et la vessie sont aussi constatée et surtout, … surtout toute envie de sucre raffiné totalement évaporé, je vais même dire que c’est devenu une aversion, étonnant pour un ex gros consommateur de sucre comme moi, j’ai la nette conviction que c’est quelques agrumes m’apporte largement mon quotas de sucre journalier pour mon style de vie.
      Que du bonheur ^^
      Et encore merci pour le tuyau qui a bouleversé mon attitude alimentaire et me faire réconcilié avec les agrumes 😀

  2. Jinny says:

    Bonjour,
    Est-ce que le smoothies avec petits fruits, agrumes et légumes provoquent aussi ce tsunamis sur le foie ? Le fait de les passer au mélangeur au lieu d’un extracteur leur laisse-t-il assez de fibres pour en ralentir l’absorption du sucre ?

    • Adrien says:

      Bonjour Jinny,
      Cela dépend de la taille de vos fibres, mais techniquement oui! Plus vous avez de fibres et plus vous ralentissez l’absorption. Certains fruits sont aussi moins riches en fructose et plus riches en fibres que d’autres.

  3. Anita says:

    Les meilleurs orange sont, Les navel bien charnues, sucré, grosse, pas d’acidité . Elles ont à une extrémité, (sorte de boudaine. ) il existe aussi des plus petites, nommée (naveline. ) aussi bonne. Mais en période hivernal.

  4. Mireille says:

    En trouvez-vous non modifiées? car, pour ma part, j’ai beaucoup de mal à en trouver avec des pépins, même en magasins bio car les ogm sont passés par là aussi… donc, j’ai arrêté ma consommation d’oranges (entre autres) même si ça me manque beaucoup… 🙁 Ce qui se “cache” derrière la stérilisation des arbres fruitiers, comme des graines en général, ne promet rien de bon et j’essaie, autant que possible, de ne pas en être complice par ma consommation… Dur quand même, ils avancent à grands pas…

  5. Violeta says:

    Aussi, boire du jus d’orange dans la conception classique est finir un verre tout de suite, alors que le jus d’orange fraîchement pressé on doit le boire très lentement…comme si on déguste…

  6. Elsa says:

    mais alors comment faire quand on a très soif au lever et qu’on ne sait pas boire d’eau agen ? J’ai déjà essayé de boire autre chose qu’un jus de fruit en me levant mais cela me donne de fortes nausées.

    • Adrien says:

      Si vous avez très soif au lever c’est que vous devriez boire plus le soir, 1 à 2 heures avant de vous coucher.
      Avez-vous essayer de boire de l’eau osmosé, chaude, par petites gorgées afin de laisser vos organes se réveiller en douceur?
      La meilleure boisson pour votre organisme c’est de l’eau, si vous ne l’a supporté pas c’est certainement que votre eau n’est pas d’assez bonne qualité 🙂

      • Elsa says:

        je bois beaucoup le soir justement, boire plus m’obligerait à me lever plusieurs fois la nuit… Concernant l’eau chaude, j’ai essayé le thé sans sucre le matin et cela me donne aussi des nausées. Quant à l’osmoseur, ce n’est vraiment pas dans mes moyens. Merci de m’avoir répondu 🙂

  7. Sylvie says:

    C’est incroyable comment les Industries nous bernent !

    C’est maintenant largement reconnu que ces fichus “jus de fruits” frais sont un véritable désastre pour notre foie … changeons nos habitudes … ;o)

  8. Véronique says:

    Si et seulement si: l’orange vient d’être pressée, et bue dans les secondes qui suivent: vitamine C sensible à l’air, la lumière et l’O2

  9. Christian says:

    L’orange est loin d’être ce qu’il y a de mieux en vitamine C d’une part, et d’autre part le mythe du jus d’orange a été mis en place par les industriels car l’orange est facile à produire, très peu de perte et surtout…..très rentable en terme de gain.

  10. Cedric says:

    En effet,on en revient toujours à la problèmatique du mélange des fruits avec les autre aliments et à celui de leur consommation par rapport à la morphologie et au climat.
    Une problématique intéressante soulevée notamment par le naturopathe Robert Masson..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.