La gueule de bois « pre-tox » : Faites ceci avant de boire

Pendant la veille du Nouvel An, les gens boivent beaucoup plus d’alcool que pendant tout autre jour de l’année.

Cela signifie que le jour de l’An peut être le jour de l’année où vous serez le plus susceptible d’être affecté par une gueule de bois, qui déclenche un conglomérat de symptômes – fatigue, nausée, douleur au ventre, maux de tête, tremblements, vomissements, étourdissements et plus – qui se produisent lorsque vous avez bu trop d’alcool.

Bien sûr, la meilleure méthode pour prévenir une gueule de bois est d’éviter de boire ou consommer juste un ou tout au plus deux cocktails (mais il faut que vous soyez conscient que même un seul verre peut déclencher une gueule de bois chez certaines personnes).

Mais admettons que vous avez tendance à vous laisser rattraper par les célébrations et supposons que vous pouvez consommer plus que vous ne le faites normalement. Il y a quelques remèdes naturels qui peuvent vous aider à éviter totalement les symptômes de la gueule de bois, mais le meilleur moment pour agir c’est maintenant (avant de boire).

Quelles sont les causes de la gueule de bois? 7 réactions biochimiques majeures à l’alcool

L’alcool et spécifiquement une grande partie de l’alcool, déclenche une cascade de réactions dans votre corps contribuant aux symptômes connus comme gueule de bois. Ces symptômes incluent :

1.Augmentation de la miction

L’alcool inhibe la sécrétion de la vasopressine, une hormone antidiurétique qui vous empêche d’uriner involontairement. Lorsque cette enzyme est supprimée, l’eau est envoyée directement à la vessie (avec les électrolytes) pour être excrétée, ce qui vous fait uriner plus souvent.

2. Déshydratation

L’augmentation de la miction peut vous conduire à vous déshydrater rapidement et, au fur et à mesure que votre corps expulse l’eau dont votre cerveau a besoin pour fonctionner, vous pouvez vous sentir fatigué ou étourdi.

3. Accumulation d’acétaldéhyde

Lorsque l’alcool atteint votre foie, il est décomposé en acétaldéhyde par une enzyme appelée l’alcool déshydrogénase. L’acétaldéhyde est beaucoup plus toxique que l’alcool (jusqu’à 30 fois !).

Ainsi, votre corps tente à nouveau de le décomposer avec l’enzyme de la déshydrogénase de l’acétaldéhyde et le glutathion, un antioxydant puissant qui est essentiel pour la désintoxication du foie (le glutathion contient des niveaux élevés de cystéine, raison pour laquelle la prise de cet antioxydant sous forme de supplément peut contribuer à prévenir la gueule de bois… j’y reviendrai).

Conjointement, ce duo puissant de désintoxication peut décomposer l’acétaldéhyde en acétate inoffensif (qui est similaire au vinaigre).

Cependant, lorsque vous buvez trop d’alcool, vos réserves de glutathion sont épuisées, ce qui provoque l’accumulation d’acétaldéhyde dans votre corps, provoquant la gueule de bois.

Il convient de noter que les femmes ont moins d’acétaldéhyde déshydrogénase et de glutathion que les hommes, ce qui explique pourquoi les femmes peuvent avoir une réaction plus sévère après avoir consommé la même quantité d’alcool qu’un homme de poids similaire.

4. Congénères

Les congénères sont des ingrédients produits comme sous-produits de la fermentation et de la distillation. Ils comprennent l’acétone, l’acétaldéhyde, les tanins et quelques agents aromatisants dans différentes boissons alcoolisées. On considère que les congénères empirent les effets d’une gueule de bois et ils se retrouvent dans des quantités plus élevées dans les liqueurs les plus sombres (tels que le brandy, le whisky et le vin rouge) que dans les liqueurs de couleur claire comme la vodka ou le gin.

5. Rebondissement de la glutamine

L’alcool inhibe la glutamine, un stimulant naturel de votre corps. Ceci constitue en partie la raison pour laquelle l’alcool a un effet dépressif qui peut vous conduire à vous endormir facilement… au début. Une fois que vous avez arrêté de boire, votre corps va travailler des heures supplémentaires en augmentant les niveaux de glutamine, raison pour laquelle, finalement, vous vous réveillerez plus souvent et aurez un sommeil plus agité après avoir bu.

Ce rebondissement de la glutamine peut contribuer à la fatigue, aux tremblements, à l’anxiété, à l’agitation et même à l’augmentation de la pression artérielle, tous étant des symptômes ressentis souvent pendant une gueule de bois.

6. Perturbations de la paroi de l’estomac, des vaisseaux sanguins et de la glycémie

L’alcool irrite la paroi de l’estomac et conduit à une augmentation de la production d’acide gastrique. Cela peut causer des nausées, des vomissements et des douleurs d’estomac. L’alcool peut aussi causer des baisses dans votre taux de sucre dans le sang ce qui peut donner lieu à des tremblements, changements d’humeur, fatigue et convulsions. En outre, l’alcool peut faire que vous vaisseaux sanguins se dilatent, fait qui peut déclencher les maux de tête.

7. Réponse inflammatoire

Finalement, l’alcool provoque aussi une réponse inflammatoire du corps, et le système immunitaire peut donner lieu à des agents provoquant les symptômes de la gueule de bois, dont les problèmes de mémoire, la diminution de l’appétit, et les problèmes de concentration.

La gueule de bois « pre-tox » : Faire ceci avant de boire

Un bon exemple confirme la validité de cette approche, si avez pris de la vitamine C avant d’aller chez le dentiste qui vous administre un anesthésique local pour engourdir votre dent avant le travail dentaire. Vous avez probablement noté que l’anesthésie n’a pas du tout fonctionné, vous avez pris une dose beaucoup plus grande ou l’anesthésie s’est dissipée rapidement. Cela arrive parce que la vitamine C accélère la capacité de détoxication du foie.

Cependant, l’alcool est différent et puisqu’il affecte votre corps à un point tel que vous devriez prendre les mesures nécessaires pour contourner ces effets nocifs. Si vous savez que vous allez consommer quelques boissons, suivez ce protocole naturel au préalable pour aider votre corps « pre-tox» :

1.Nacétylcystéine (NAC)

Le NAC est une forme de l’acide acétylcystéine. Il est connu pour aider à l’augmentation du glutathion et à réduire la toxicité de l’acétaldéhyde qui provoque de nombreux symptômes de la gueule de bois. Essayez de prendre du NAC (au moins 200 milligrammes) 30 minutes avant de consommer de l’alcool pour atténuer les effets toxiques de l’alcool.

Si vous vous questionnez sur la puissance du NAC, prenez en considération que, comme l’alcool, l’une des manières dont le Tylenol endommage votre foie est en épuisant le glutathion. Si vous gardez vos niveaux de glutathion élevés, les dommages causés par l’acétaminophène peuvent être en grande partie évités. Voilà pourquoi toute personne avec une surdose de Tylenol, reçoit de fortes doses de NAC en cas d’urgence — pour augmenter le glutathion.

2. Vitamines B

On considère que le NAC fonctionne encore mieux lorsqu’il est combiné avec la thiamine ou la vitamine B1. La vitamine B6 peut aussi contribuer à atténuer les symptômes de la gueule de bois. Puisque l’alcool épuise la vitamine B de votre corps et ces vitamines sont nécessaires pour aider à éliminer l’alcool de votre corps, un supplément de vitamine B pris à l’avance, ainsi que le lendemain, peut aider.

3. Chardon-Marie

Le Chardon-Marie contient de la silymarine et de la silybine, des antioxydants qui sont connus pour aider à protéger le foie contre les toxines, y compris contre les effets de l’alcool. On a trouvé que la silymarine augmente le glutathion et elle peut aussi contribuer à régénérer les cellules du foie. Un supplément de Chardon-Marie peut être très utile lorsqu’il est administré pendant toute la saison de vacances, notamment si vous savez que vous allez consommer des cocktails à plusieurs reprises.

4. Vitamine C

L’alcool peut épuiser les réserves en vitamine C du corps, il s’agit d’une vitamine importante pour réduire le stress oxydatif induit par l’alcool dans votre foie. Curieusement, une étude sur des animaux a montré que la vitamine C a encore une capacité protectrice plus élevée pour le foie que la silymarine (Chardon-Marie) après l’exposition à l’alcool.

Tout comme une anesthésie dentaire, la vitamine C va contribuer à détoxifier l’alcool, alors assurez-vous que vous avez assez vitamine C, soit via des suppléments ou des aliments, avant de consommer des boissons alcoolisées.

5. Magnésium

Le magnésium est un autre nutriment consommé par l’alcool, c’est aussi un nutriment dont beaucoup d’entre nous sommes déjà déficient. En outre, le magnésium possède des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent contribuer à réduire certains symptômes de la gueule de bois. Si vous ne mangez pas beaucoup d’aliments riches en magnésium, la prise d’un supplément avant une soirée impliquant la consommation d’alcool peut être utile.

Conseils pratiques pour éviter la gueule de bois

Les mesures pre-tox fournies ci-dessus sont importantes pour administrer des vitamines, antioxydants et autres nutriments à votre corps afin de protéger votre foie et d’aider à la décomposition et à l’élimination de l’alcool de votre système. D’autres mesures pratiques qui peuvent vous aider sont :

    • Rester hydraté : boire un verre d’eau avec chaque boisson alcoolisée pour prévenir la déshydratation. Au coucher, boire un autre grand verre d’eau ou même deux pour aider à conjurer les symptômes de la gueule de bois le lendemain.
    • Manger avant et pendant : si vous avez l’estomac vide, cela va accélérer le taux d’absorption de l’alcool par votre corps. Cela peut aussi provoquer une irritation plus sévère de l’estomac. Engagez-vous à manger avant de consommer de l’alcool et à grignoter des snacks (comme le fromage) pendant que vous buvez.

Vous pouvez également essayer ce vieux remède de grand-mère de la région méditerranéenne – prendre une cuillerée d’huile d’olive avant de consommer de l’alcool peut  aider à prévenir la gueule de bois.

  • Rééquilibrer les électrolytes : essayez de boire de l’eau de coco avant d’aller vous coucher pour aider à réduire les symptômes de la gueule de bois le lendemain.
  • S’en Tenir à des alcools de couleur claire : généralement, les boissons alcoolisées de couleur claire (la vodka, le gin, le vin blanc) contiennent moins de congénères que les variétés plus sombres (le cognac, le whisky).
  • Arrêtez de boire quand vous avez la tête qui tourne : lorsque vous sentez que vous avez la tête qui tourne, cela est un signe que les voies de détoxication de votre corps sont accablées. Il est recommandé de prendre une pause de boire ou renoncer entièrement pour la journée pour permettre à votre organisme de métaboliser l’alcool de manière efficace.

Vous avez la gueule de bois… Quoi faire maintenant ?

Idéalement, les étapes ci-dessus vous aideront à éviter la gueule de bois, mais gardez à l’esprit que si vous buvez trop, il n’y a pratiquement aucun moyen infaillible pour empêcher tous les effets nocifs.

Évitez aussi de prendre de l’acétaminophène (Tylenol), ce qui ne fera qu’affecter encore plus votre foie. Au lieu de cela, essayez ces remèdes contre la gueule de bois :

  • Exercice : si vous pouvez le gérer, une courte période d’exercice à haute intensité peut vous aider à transpirer quelques toxines. Assurez-vous de boire beaucoup d’eau pour éviter de vous déshydrater encore plus.
  • Régénérez votre système : essayez le bouillon d’os pour les minéraux, l’eau de coco pour les électrolytes, les œufs pour cystéine naturelle et la noix de coco pour le potassium.
  • Gingembre : si vous vous sentez nauséeux, trempez un morceau de racine de gingembre frais dans l’eau chaude (thé recommandé pour l’estomac).
  • Essayez une tasse de café noir : une tasse de café noir peut réduire la dilation des vaisseaux sanguins, contribuant à soulager les maux de tête.

Si vous prenez de l’alcool, consommez-en avec modération

Si vous suivez les recommandations pre-tox et les remèdes contre la gueule de bois (ci-dessus), alors la prise de boisson alcoolisée occasionnelle n’est pas susceptible de trop vous endommager, en particulier si vous avec un mode de vie sain. Rappelons que l’alcool est une neurotoxine qui peut empoisonner votre cerveau et perturber votre équilibre hormonal.

Lorsqu’il s’agit d’alcool, rappelez-vous que la modération est la clé, une consommation excessive vous assure des dommages conséquents pour votre organisme.

Généralement, je considère la consommation d’alcool « modérée » avec un verre de 14 cl de vin, une bière de 34 cl ou 3 cl d’alcool fort avec un repas, par jour. Au fur et à mesure de votre évolution, que vous atteignez des niveaux de santé optimaux, je vous recommande simplement d’éliminer toutes formes d’alcool.

En bref

  • La consommation d’alcool peut donner lieu à des niveaux élevés de l’acétaldéhyde qui s’accumule dans votre corps ;
  • L’acétaldéhyde est jusqu’à 30 fois plus toxique que l’alcool lui-même et peut être responsable de nombreux symptômes de la gueule de bois ;
  • À l’aide d’une combinaison de Nacétylcystéine (NAC), vitamines B, chardon-marie et vitamine C avant de boire, vous pouvez prévenir une gueule de bois ;
  • Rester hydraté, boire avec modération et en ayant l’estomac plein sont aussi des points importants ;
  • Les remèdes contre la gueule de bois consistent à essayer d’inclure le bouillon d’os pour les minéraux, l’eau de coco pour les électrolytes, les œufs pour la cystéine naturelle, le gingembre pour la nausée et la noix de coco pour le potassium.

Source:

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.