7 signes qui prouvent que votre foie est malade

A un stade précoce, les maladies du foie sont souvent silencieuses et difficiles à diagnostiquer. C’est quand le foie n’arrive plus à assurer ces fonctions de manière suffisante, que des signes apparaissent. En voici sept qui doivent vous alerter :

Un teint jaune

Les manifestations : lorsqu’il y a un dysfonctionnement du foie (une hépatite, une cirrhose, une obstruction des voies biliaires par une tumeur ou des calculs biliaires par exemple), une ictère ou jaunisse peut apparaître. Cela se manifeste alors par un jaunissement de la peau, du blanc des yeux et des muqueuses tapissant l’intérieur de la bouche.

Pourquoi : c’est l’augmentation de la bilirubine, un pigment présent dans la bile (produit de la dégradation des globules rouges notamment) dans le sang qui entraîne ce jaunissement. Normalement, ce pigment est véhiculé par le foie, puis éliminé dans les urines et les selles, mais quand le foie ne fonctionne plus aussi bien, la bilirubine s’accumule dans l’organisme et plus particulièrement au niveau de la peau et des yeux.

>>Téléchargez les 53 symptômes qui doivent vous Alerter sur la présence de calculs biliaires.

 

Des douleurs abdominales

Les manifestations : “Lorsqu’il y a un problème hépatique, il peut y avoir des douleurs au niveau du foie, qui irradie vers l’épaule et le dos. Elles sont souvent intenses, voire insupportables et peuvent durer plusieurs heures” explique le Dr Dervaux.

Pourquoi : le foie est un organe très complexe qui assure notamment 3 fonctions principales : il a un rôle d’épuration (élimination des toxines et de certaines substances), un rôle de synthèse (cholestérol…), un rôle de stockage (en particulier le glucose) et assure une partie de la digestion. Dès qu’il est perturbé, il se met à grossir et peut entraîner des douleurs.

Des nausées et des lourdeurs gastriques

Les manifestations : la personne se plaint régulièrement de mauvaises digestions et de lourdeurs gastriques après les repas. Elle digère de moins en moins bien.

Pourquoi : le foie est la plus grande glande du corps humain. Parmi ses nombreuses fonctions, il sécrète de la bile nécessaire à la digestion. Lorsque le foie fonctionne de moins en moins en raison d’un dysfonctionnement, ou de la propagation d’une maladie, cela entraîne des problèmes de digestion.

Des insomnies

Les manifestations : la personne se met à somnoler de plus en plus pendant la journée, a du mal à s’endormir la nuit et présente de nombreuses insomnies nocturnes.

Pourquoi : lorsque le foie fonctionne mal, il ne draine plus suffisamment les toxines qui s’accumulent dans l’organisme. Cela peut entraîner des troubles de la concentration et du sommeil, avec une inversion du cycle jour-nuit.

Et aussi : “Les douleurs, de par leur persistance ou leur intensité, vont être également génératrices de troubles du sommeil”, explique le Dr Dervaux.

Un ventre qui gonfle

Les manifestations : le ventre se met à augmenter de volume brusquement, provoquant une prise de poids significative.

Pourquoi : lorsque le foie fonctionne très mal, il se sclérose, se racornit, bloquant la circulation sanguine provenant de la veine porte et du tube digestif. Cela entraîne de l’ascite, un excès de liquide dans l’abdomen.

Des selles décolorées

Les manifestations : les selles n’ont plus cette couleur brunâtre commune à tous et sont au contraire très claires, presque blanches parfois.

Pourquoi : “En cas de problème hépatique (hépatite, cirrhose, cancer, obstruction des voies biliaires…), les selles peuvent être partiellement ou totalement décolorées, témoignant de l’absence de sels biliaires*.”, explique le Dr Dervaux. Ces derniers étant retenus par un foie dysfonctionnel.

Et aussi : “en cas de problème hépatique, les urines peuvent prendre une teinte brun foncée, presque noire.”

  • formés au niveau du foie

Des démangeaisons

Les manifestations : des démangeaisons qui se prolongent dans le temps, liées à de la fatigue et à un perte de poids, peuvent être le symptôme d’une maladie du foie. Souvent, on retrouve aussi un ictère (une jaunisse) en parallèle.

Pourquoi : cela est provoqué par l’augmentation de la bilirubine, un pigment présent dans la bile (produit de la dégradation des globules rouges notamment) dans le sang. Normalement, ce pigment est véhiculé par le foie, puis éliminé dans les urines et les selles, mais quand le foie ne fonctionne plus aussi bien, la bilirubine s’accumule dans l’organisme et peut entraîner des démangeaisons en se concentrant sous la peau.

Avez-vous des Calculs Biliaires?

Le foie est un organe peu “innervé”, ce qui veut dire que vous éprouvez une gêne hépatique seulement lorsque le foie est obstrué à 60% de ses capacités. Autrement dit, vous passez de 1,6 litre de sang filtré par minute à 0,6 litre! A peine 1 tasse/minute!!

Foie sain (à gauche) – Foie congestionné (à droite)

3 Techniques qu’utilise la Médecine Moderne pour extraire les Calculs Biliaires

Pour traiter ces calculs biliaires, la médecine moderne utilise 3 techniques, dont certaines ayant des conséquences graves sur votre santé:

1. les Médicaments (CDCA, UDCA)

Composées de sels biliaires, ces médicaments sont censés dissoudre les calculs au bout de 12 à 24 mois, mais il n’y a aucune garantie …

2. les Ondes Sonores (lithotritie)

Une méthode alternative qui utilise une série d’ondes sonores pour littéralement “pilonner” les calculs biliaires.

Une technique qui s’avère intéressante, mais qui peut entraîner de graves lésions rénales, augmenter la pression artérielle, libérer massivement les toxines encapsulées dans les calculs, ou encore provoquer des hémorragies internes…

3. la Chirurgie (ablation)

Avec une plus de 800 000 ablations de la vésicule biliaire chaque année aux Etats-Unis, soit une opération de l’ordre de 7000 à 9000 euros pour 30 à 45 minutes de colelioscopie, c’est un marché juteux de plus de 6 milliards de dollars dont auraient tort de se priver les professionnels de santé…

Bien sûr, comme toute opération, il y a des risques.

Voici une liste non exhaustive des complications que peuvent occasionner ce type d’intervention :

  • un risque de blessures des canaux biliaires,
  • aucune amélioration des symptômes ayant justifiés cette opération (les calculs étaient présents dans les canaux biliaires et non la vésicule),
  • le déplacement des calculs dans l’intestin grêle et le côlon, ce qui peut provoquer d’importante infection et une toxémie,
  • une ablation totalement inutile suite à une erreur de diagnostique qui présenté des symptômes similaires à une obstruction des voies biliaires (voir photo ci-dessous).

Ablation de la vésicule biliaire totalement obstruée par des calculs biliaires

(Copyright : CHU de Rouen)

 

Mais ce n’est pas tout!

Avez-vous une idée des conséquences d’une ablation de la vésicule biliaire?

Trop peu de médecins le savent et vous avertissent, voici les principaux risques encourus après une ablation de la vésicule biliaire :

  • la digestion partielle des aliments,
  • des symptômes qui persistent (les calculs obstruent les voies biliaires),
  • des calculs qui se multiplient de PLUS en PLUS vite dans les canaux biliaires,
  • un foie qui filtre de MOINS en MOINS et qui n’est plus capable d’assurer pleinement son rôle,
  • une élévation du taux de cholestérol,
  • une augmentation des risques de cancers, d’obésité, de diabète, de maladie rénales et maladies cardiaques…

Pour que votre intestin grêle digère et absorbe les graisses présentes dans votre alimentation, elles doivent être impérativement dissoutes par la bile, auquel cas les graisses non digérées rejoignent le côlon où elles seront en partie décomposées par la flore intestinale, puis évacuées par les selles…

Souvenez-vous, ce sont ces aliments partiellement digérés qui sont à l’origine des :

  • ballonnements,
  • gaz abdominaux persistants (flore intestinale de putréfaction),
  • perte d’appétit,
  • lourdeurs digestives,
  • excès alimentaires,
  • trouble du sommeil,
  • fatigue persistante,
  • obésité…

Même une hygiène de vie irréprochable peut cacher de nombreux calculs bloqué dans votre foie.

Pour aller plus loin, téléchargez les 53 symptômes qui doivent vous Alerter sur la présence de calculs biliaires.

Source:

Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages dont Bilans de santé personnalisés , aux éditions Dangles.

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.