Résumé : Jus de célerijus-celeri

  • Le jus de céleri est devenu très tendance depuis 2019, bien qu’il soit utilisé depuis longtemps dans les plats cuisinés et les jus de légumes.
  • Il est conseillé d’opter pour du céleri bio en raison de sa 11ème place parmi les légumes les plus contaminés aux pesticides.
  • La popularité croissante du jus de céleri a entraîné une hausse de la demande, mais les conditions climatiques et les maladies des cultures ont réduit les récoltes, provoquant une augmentation des prix et des difficultés à répondre à la demande.
  • Le céleri est une excellente source de vitamine K (40% des besoins quotidiens) et de molybdène (11%), qui aide à la détoxification des métaux lourds. Il est également riche en antioxydants et en flavanols.
  • Le légume contient de l’apigénine, un composant étudié pour ses potentiels effets anti-cancer, anti-inflammatoires, antibactériens et antiviraux.
  • Cependant, une consommation excessive de céleri peut augmenter les apports en oxalates, ce qui pourrait favoriser le développement de calculs rénaux.

Jus de céleri : un élixir de vie aux multiples vertus

Le jus de céleri est très en vogue depuis 2019. Populaire grâce à Anthony William et les médias, il offre des bienfaits pour la santé avec ses vitamines, minéraux et antioxydants. Optez pour du céleri bio pour éviter les pesticides, car il est parmi les légumes les plus contaminés.

Cependant, la demande croissante a entraîné des défis d’approvisionnement et des hausses de prix. Cultiver du céleri bio est possible en le maintenant au frais, en l’arrosant régulièrement et en utilisant une bonne terre. Toutefois, consommez-le avec modération pour éviter l’accumulation d’oxalates, pouvant causer des problèmes rénaux.

Du céleri bio ou rien !

Chaque année, l’Environmental Working Group (EWG), une organisation à but non lucratif dédiée à la protection de la santé et de l’environnement, publie un guide des pesticides présents dans les fruits et légumes intitulé « The Dirty Dozen ». Ce document révèle les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides, et le céleri a souvent été présent sur cette liste.

En 2012, le céleri se classait même à la deuxième place des légumes les plus contaminés. Les tests effectués ont montré que 96 % des échantillons contenaient des résidus de pesticides, dont près de 90 % présentaient plusieurs types de pesticides différents. Toutefois, en 2019, le céleri est descendu à la onzième place, devancé par d’autres aliments tels que les fraises, les épinards et le chou kale.

Avant d’être analysés, les fruits et légumes sont préalablement lavés et épluchés, simulant ainsi les pratiques habituelles des consommateurs. Le Guide de l’acheteur, publié par l’EWG depuis 2004, est basé sur l’évaluation de plus de 40 900 échantillons de 47 fruits et légumes différents pour établir un classement de leur contamination.

Carla Burns, analyste de recherche à l’EWG, souligne que l’alimentation est la principale source d’exposition aux pesticides pour la plupart des Américains, en dehors de ceux qui vivent ou travaillent près des fermes. Des études ont démontré qu’il est préférable pour la santé de consommer des fruits et légumes exempts de pesticides, une précaution qui est particulièrement importante pour les femmes enceintes et les enfants.

En effet, l’Académie américaine de pédiatrie insiste sur la nécessité de limiter l’exposition des enfants aux pesticides, car celle-ci peut être associée à des retards mentaux, des troubles du développement et des problèmes tels que le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité. Les données suggèrent également que l’exposition aux pesticides pourrait être liée à des malformations congénitales, à la mort fœtale et à des effets neurodéveloppementaux.

Les tests réalisés par le département américain de l’agriculture ont révélé la présence de pas moins de 225 pesticides différents sur les fruits et légumes étudiés. Le Dr. Philip Landrigan, directeur de l’Initiative pour la santé publique mondiale au Boston College, et l’un des auteurs d’une étude de l’Académie nationale américaine des sciences datant de 1993 et intitulée « Les pesticides dans l’alimentation des bébés et des enfants », insiste sur l’importance de réduire l’exposition des enfants aux pesticides, tout en maintenant une alimentation riche en fruits et légumes frais.

Les effets néfastes de l’exposition à faibles doses de pesticides persistent également à l’âge adulte. Le Pesticide Action Network, un réseau d’action contre les pesticides, rapporte que sur le long terme, cette intoxication est associée à des maladies telles que la maladie de Parkinson, la dépression, l’anxiété, l’asthme et certains cancers.

Jus de céleri : un effet de mode ?

La mode du jus de céleri a été observée avec attention par Michael Karsch, PDG de la chaîne new-yorkaise de bars à jus “Juice Press”. En 2018, il a constaté une augmentation de l’intérêt pour cette boisson et a rapidement proposé une version de 35 cl à base de céleri seul, vendue 7 dollars. Cette décision s’est avérée payante, car en quelques jours, le jus de céleri est devenu leur troisième meilleure vente malgré sa simplicité d’ingrédients.

Cependant, selon Vandana Sheth, porte-parole de l’Académie américaine de nutrition et de diététique, ces tendances alimentaires peuvent être influencées par les médias sociaux et ne sont pas toujours viables à long terme. De plus, Sammy Duda, directeur général de Duda Farm Fresh Foods, l’un des plus grands producteurs de céleri au monde, explique que ces modes peuvent provoquer des problèmes d’offre et de demande pour les producteurs.

En effet, le coût du céleri est impacté non seulement par la demande due à la mode du jus de céleri, mais aussi par les conditions climatiques. Un automne chaud et sec à Palm Beach, Floride, où une partie de la production est effectuée, ainsi qu’un hiver froid et humide sur la côte ouest, où sont situées d’autres cultures, ont affecté la croissance et la récolte du céleri.

En outre, la ferme Duda a été touchée par une maladie transmise par le sol, entraînant une offre plus faible que d’habitude. Dans ce contexte, la demande accrue pour le jus de céleri a créé une “tempête parfaite” avec des prix plus élevés et des difficultés d’approvisionnement.

La mode du jus de céleri peut susciter un engouement temporaire, mais il est essentiel de prendre en compte les facteurs environnementaux et les besoins de l’industrie alimentaire pour éviter les problèmes d’offre et de demande à long terme. La vigilance concernant les tendances alimentaires est de mise, car elles peuvent avoir un impact sur l’ensemble de la chaîne alimentaire, des producteurs aux consommateurs.

Des phytonutriments en prime

Le céleri est souvent présenté comme un remède pour divers problèmes de santé, mais les preuves scientifiques sont limitées. Il est riche en vitamine K et molybdène, bénéfiques pour la santé. Cependant, il contient des métaux lourds dangereux tels que le cadmium et le mercure, pouvant entraîner des problèmes de santé à long terme.

Le céleri est également une source de folates, de potassium, de vitamine B2 et d’antioxydants, dont certains ont des propriétés anti-inflammatoires. L’apigénine, un flavonoïde présent dans le céleri, suscite un intérêt croissant en raison de son potentiel anticancéreux.

L’apigénine a des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antivirales. Des études in vitro et in vivo ont montré qu’elle peut lutter contre différentes formes de cancer en déclenchant l’apoptose et l’autophagie et en stimulant la réponse immunitaire. De plus, elle peut stimuler le développement des cellules nerveuses et améliorer l’apprentissage et la mémoire.

L’activation de l’AMPK par l’apigénine peut jouer un rôle dans sa capacité à exercer une action chimioprotectrice. Des études ont également montré qu’elle peut favoriser l’arrêt du cycle des cellules et induire l’apoptose dépendante de p53, tout en induisant l’autophagie dans plusieurs lignées cellulaires de cancer chez l’homme.

Bien que le céleri puisse offrir certains bienfaits pour la santé en raison de ses nutriments et de ses composés actifs comme l’apigénine, il est important de se rappeler que les allégations sur les propriétés curatives de certains aliments doivent être soutenues par des recherches rigoureuses. Les régimes alimentaires équilibrés, riches en fruits et légumes variés, restent la meilleure approche pour maintenir une bonne santé globale.

En excès, attention à la fonction rénale

Le céleri, bien qu’il ne soit pas considéré comme étant riche en oxalates, en contient entre 11 et 20 mg pour 100 grammes. Les oxalates sont des composés présents dans certains aliments d’origine végétale et animale, avec des sources plus concentrées telles que les épinards, les amandes et les fanes de betteraves. Ces oxalates sont étroitement liés à la formation de calculs rénaux et à l’absorption du calcium dans le système digestif.

Le microbiote intestinal joue un rôle crucial dans l’absorbabilité des oxalates. La combinaison d’aliments contenant des oxalates avec ceux qui n’en contiennent pas peut également influencer la quantité d’oxalates solubles absorbés par l’organisme.

Parmi les calculs rénaux, ceux composés d’oxalate de calcium sont parmi les plus courants. Contrairement à une croyance répandue, ce n’est pas la quantité importante de calcium qui provoque la formation de ces calculs, mais bien l’oxalate. Les oxalates sont naturellement présents dans les plantes et agissent comme des composés de protection contre les prédateurs. L’acide oxalique se lie au calcium, ce qui le rend moins biodisponible et insoluble, augmentant ainsi le risque de formation de calculs rénaux.

Normalement, les oxalates sont décomposés par les bactéries intestinales, mais lorsqu’il y a une altération du microbiote, ces composés peuvent pénétrer dans le sang et être stockés dans les reins. Bien que les 11 à 20 mg d’oxalates pour 100 grammes de céleri ne représentent pas une quantité significative, la consommation importante de jus de céleri peut poser problème.

Pour obtenir un verre de 50 cl de jus de céleri, il faut une grande quantité de céleri, environ une dizaine de branches, pour un poids total d’environ 450 grammes, voire plus. Cette quantité de jus de céleri fournit grossièrement l’équivalent de 90 mg d’oxalate par jour. Lorsqu’elle est combinée à la consommation d’autres aliments riches en oxalates tels que le chocolat, les fruits rouges, les noix, les légumineuses et les céréales, cela peut augmenter le risque de développer des calculs rénaux.

Pour réduire ce risque, il est essentiel de surveiller la consommation d’aliments riches en oxalates et de maintenir un régime alimentaire équilibré. En cas de prédisposition aux calculs rénaux ou de problèmes de santé liés à l’absorption des oxalates, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour adapter son alimentation en conséquence.

Thé à la camomille ou jus de céleri ?

Le thé à la camomille est une infusion apaisante largement appréciée pour ses propriétés bénéfiques pour la santé. Riche en polyphénols et flavonoïdes, il offre des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui contribuent au bien-être général. Les huiles volatiles présentes dans les fleurs de camomille, dont l’apigénine, sont les principaux constituants responsables de ses bienfaits.

Outre son utilisation en tant que boisson apaisante, la camomille propose diverses applications thérapeutiques. Les adultes peuvent utiliser les huiles volatiles dans un bain pour la relaxation, ou sous forme de crème pour traiter les affections cutanées. Les inhalations de camomille sont également bénéfiques, tout comme les teintures mères qui peuvent soulager les crampes menstruelles et améliorer la qualité du sommeil.

Appartenant à la famille des Asteraceae, la camomille regroupe plusieurs types de plantes, d’arbustes et d’arbres. Sa popularité repose sur ses propriétés apaisantes, qui en font un choix prisé pour se détendre et favoriser la tranquillité d’esprit. Grâce à ses bienfaits et ses utilisations variées, le thé à la camomille reste une option naturelle et bénéfique pour améliorer le bien-être global

bienvenue-capture-banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.