Résumé : Douleurs Chroniquesdouleurs-chroniques

  • Les douleurs chroniques, un problème très répandu, incluent fréquemment la fibromyalgie.
  • Des données récentes suggèrent que la sensibilisation centrale, liée à l’inflammation ou aux dommages cellulaires, pourrait influencer la perception de la douleur chez les personnes atteintes de fibromyalgie.
  • Certains composés chimiques présents dans les aliments peuvent déclencher la libération de neurotransmetteurs, augmentant ainsi la sensibilité à la douleur.

Douleurs Chroniques : 11 Aliments à Proscrire

Les douleurs chroniques, parmi lesquelles la fibromyalgie est prépondérante, posent un défi répandu. Cette maladie chronique se caractérise par des douleurs musculaires et tissulaires, de la fatigue, une dépression, et des troubles du sommeil.

Des données récentes suggèrent l’implication de la sensibilisation centrale, où l’inflammation ou les dommages cellulaires sensibilisent les neurones de la moelle épinière, dans la perception de la douleur chez les personnes atteintes de fibromyalgie. Bien que peu d’études existent sur le lien entre alimentation et fibromyalgie, suivre certaines règles alimentaires peut être bénéfique pour les personnes souffrant de douleurs chroniques.

  1. Limitez le sucre
    • Réduisez les sucres, y compris les jus de fruits, pour éviter une aggravation des douleurs, surtout en cas de surpoids, d’hypertension, de cholestérol élevé, ou de diabète. Les céréales, en particulier le blé et celles contenant du gluten, sont à limiter.
  2. Optez pour des aliments frais
    • Une alimentation composée d’aliments frais, exempts de conservateurs et d’additifs, peut atténuer les symptômes liés à des affections associées comme le syndrome de l’intestin irritable (SII). Privilégiez les aliments bio pour éviter les pesticides et les substances chimiques, mais privilégiez avant tout la fraîcheur.
  3. Évitez la caféine
    • La fibromyalgie étant liée à un déséquilibre chimique cérébral, évitez la caféine à long terme. Bien qu’elle procure un regain d’énergie temporaire, elle n’est pas un substitut au sommeil et peut perturber le sommeil.
  4. Évitez les légumes de la famille des solanacées
    • Certains légumes comme les tomates, les pommes de terre, et les aubergines peuvent aggraver l’arthrite et les douleurs chez certaines personnes.
  5. Soyez attentifs aux graisses
    • Les acides gras omega-3 d’origine animale peuvent aider à réduire l’inflammation et améliorer la fonction cérébrale. Éliminez les gras trans et les aliments frits, favorisant l’inflammation.
  6. Modérez la consommation de levures
    • La consommation excessive de levure peut favoriser le développement de champignons, contribuant ainsi aux douleurs.
  7. Évitez les produits laitiers pasteurisés
    • Si la digestion des produits laitiers est difficile, certains tolèrent mieux les produits laitiers crus, surtout s’ils sont bio et issus de vaches élevées au pâturage.
  8. Limitez les glucides
    • En raison du mauvais fonctionnement des glandes surrénales chez 90% des personnes atteintes de fibromyalgie, limitez les glucides pour éviter l’hypoglycémie.
  9. Évitez l’aspartame
    • Cet édulcorant artificiel, présent dans certains sodas light et bonbons sans sucre, fait partie des excitotoxines pouvant augmenter la sensibilité à la douleur.
  10. Évitez les additifs
    • Certains additifs alimentaires tels que le glutamate de sodium (MSG) peuvent poser problème aux patients atteints de fibromyalgie, car le taux de glutamate dans le liquide céphalo-rachidien est corrélé au niveau de douleur.
  11. Évitez la malbouffe
    • Limitez ou éliminez les fast-foods, les bonbons, et les aliments des distributeurs automatiques, car ils peuvent contribuer à la prise de poids, perturber le sommeil, et affaiblir le système immunitaire.

Optimiser le Traitement de la Fibromyalgie : L’Importance du Typage Nutritionnel

Le point de départ idéal consiste à déterminer votre type nutritionnel pour comprendre la réaction de votre corps aux différents aliments. Le typage nutritionnel ne représente pas un régime strict, mais plutôt une méthode visant à classer les individus en trois groupes principaux : le type protéines, le type glucides, et le type mixte. Cette approche a démontré son efficacité dans la réduction voire l’élimination des symptômes liés à la fibromyalgie. Cependant, il est important de noter que se conformer simplement à son type nutritionnel ne constitue pas une solution exhaustive pour soulager les symptômes.

10 Commandements Alimentaires pour la Fibromyalgie

  1. Évitez les édulcorants artificiels
    • En particulier, l’aspartame peut déclencher des symptômes de fibromyalgie et aggraver la maladie. Les édulcorants artificiels pourraient être liés à certains, voire tous, vos symptômes.
  2. Optez pour une alimentation variée à base d’aliments entiers
    • Choisissez des aliments frais, bio, et aussi proches que possible de leur état naturel. Les fruits et légumes colorés, riches en antioxydants, ont des propriétés anti-inflammatoires.
  3. Privilégiez les aliments crus
    • Mangez autant d’aliments crus que possible pour bénéficier des enzymes et des biophotons. Environ 80% d’aliments crus sont recommandés, car la cuisson excessive peut détruire les enzymes et réduire l’absorption des nutriments.
  4. Hydratez-vous suffisamment
    • Buvez de l’eau pure, filtrée, sans fluor. L’hydratation adéquate est cruciale pour la santé générale.
  5. Évitez les additifs, conservateurs et aliments transformés
    • Une alimentation propre et naturelle contribue à prévenir les réactions indésirables liées à la fibromyalgie.
  6. Limitez le sucre et la caféine
    • Évitez le sucre et la caféine présents dans les sodas, les jus de fruits, et les boissons énergisantes, car ils peuvent aggraver les symptômes.
  7. Éliminez ou limitez strictement la consommation d’alcool
    • L’alcool peut avoir des effets négatifs sur les personnes atteintes de fibromyalgie, donc sa consommation doit être contrôlée.
  8. Assurez-vous d’avoir des acides gras oméga-3
    • Les oméga-3 d’origine animale, présents dans l’huile de poisson ou de krill, peuvent réduire l’inflammation, les douleurs articulaires et apporter divers bienfaits pour la santé.
  9. Intégrez la noix de coco et l’huile de coco
    • Ces éléments sont bénéfiques pour les personnes souffrant de fibromyalgie, du syndrome de fatigue chronique, et d’hypothyroïdisme.
  10. Adoptez une approche consciente de l’alimentation
    • Mangez lentement, mâchez correctement, et prenez le temps d’apprécier vos repas pour favoriser une digestion optimale et un bien-être général.

Détection des Intolérances Alimentaires : Un Guide Pratique

Si vous suivez déjà ces recommandations alimentaires et souhaitez explorer davantage pour identifier les aliments susceptibles d’aggraver vos symptômes, la prochaine étape consiste à ajuster votre programme alimentaire en fonction de votre type nutritionnel.

Les données démontrent que les personnes atteintes de fibromyalgie éprouvent moins de symptômes en éliminant un ou plusieurs aliments qui sont fréquemment associés à des déclencheurs courants d’allergies ou d’intolérances alimentaires.

La sensibilisation implique une modification progressive de la réponse immunitaire à une substance spécifique, souvent conduisant à une allergie. En cas de “sensibilisation centrale”, le système nerveux central devient particulièrement réactif à une substance, représentant l’un des mécanismes supposés de la fibromyalgie et du syndrome de fatigue chronique, amplifiant les signaux de douleur dans le corps.

Les personnes atteintes de fibromyalgie sont particulièrement enclines à développer une sensibilité centrale à certains aliments, déclenchant ainsi une réaction immunitaire qui aggrave leurs symptômes. Les aliments les plus fréquemment associés à de telles réactions incluent le maïs, le blé, le soja, les produits laitiers, les agrumes et le sucre. Parmi eux, les coupables les plus significatifs sont le lait pasteurisé, le soja et le gluten (présent dans le blé et d’autres céréales).

Selon une étude portant sur 17 patients atteints de fibromyalgie, près de la moitié ont signalé une “nette diminution des douleurs” après avoir éliminé le maïs, le blé, les produits laitiers, les agrumes et le sucre de leur alimentation.

D’autres Facteurs Cruciaux à Prendre en Considération

  1. Troubles du sommeil : Les problèmes de sommeil sont presque toujours une préoccupation majeure associée à la fibromyalgie.
  2. Activité physique : L’exercice est reconnu pour soulager les douleurs liées à la fibromyalgie et constitue un aspect crucial de votre routine quotidienne. Une étude menée par des chercheurs de Harvard a révélé qu’un programme d’entraînement physique de 20 semaines avait amélioré la force musculaire, l’endurance et réduit les symptômes tels que les douleurs, les courbatures, la fatigue et la dépression chez les femmes atteintes de fibromyalgie.
  3. Stress émotionnel : La plupart des patients fibromyalgiques semblent souffrir d’une forme de stress sous-jacent ou d’une composante émotionnelle contribuant à leur maladie. Une technique recommandée pour aborder ces aspects est la technique de tapotement des méridiens, également appelée EFT.
  4. Niveau de vitamine D : Il est essentiel de vérifier votre taux de vitamine D, car des recherches récentes suggèrent qu’une carence en vitamine D peut aggraver la fibromyalgie. De plus, l’exposition à la lumière du soleil est reconnue comme un analgésique naturel.

Il peut suffire de faire preuve de volonté pour apporter quelques changements de style de vie et explorer des alternatives à vos habitudes actuelles. Il est difficile de prédire quel petit ajustement aura le plus d’effet, donc cela peut nécessiter quelques essais et erreurs. Cependant, une fois que vous trouvez la bonne approche, un simple ajustement peut parfois faire toute la différence.

bienvenue-capture-banner

5 Commentaires sur “Douleurs Chroniques : 11 Aliments à Proscrire

  1. Annick says:

    contrairement à ce que disent les ignares de l’allopathie…. la fibromyalgie se guérit, ça fait 2 ans que j’en suis débarassée, après 20 ans de douleurs à hurler, 5 ans couchée…. pas merci à ces toubibs qui aggravent notre état par des médocs de toutes les couleurs. J’ai retrouvé une vie normale, ça m’a pris un an pour y parvenir, mais sans aucun médoc. Merci qui ??? merci moi, lol

    • rezzak says:

      Formidable nouvelle!
      Par contre on ne dit pas merci aux médecins en effet, mais les gens qui vous lisent ne vous disent pas non plus merci!!!!!
      Partagez votre expérience ! dites nous ce qui vous a aidé, que l’on puisse essayer vos solutions!!!!!!

  2. BEHAL Francoise says:

    Je suis d accord sur pas mal de points et je souffre d une pathologie orpheline plus grave que la fibromyalgie et extrêmement douloureuse autant qu invalidante…
    mais cette mode de “manger cru” est dangereuse….cela épuise le système digestif quand déjà il est en manque d ‘énergie.
    manger cru est peut-être bon pour certains mais pas vérité universelle..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.