Votre Ăąge n’est pas le meilleur prĂ©dicteur de votre santĂ©

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, vos risques de dĂ©velopper certains problĂšmes de santĂ© augmentent avec l’ñge. Vous ĂȘtes par exemple plus exposĂ© Ă  l’ostĂ©oporose aux alentours de 70 ans, et prĂ©sentez un risque accru de dĂ©velopper des calculs biliaires si vous ĂȘtes une femme ĂągĂ©e d’une quarantaine d’annĂ©es.

Bien entendu, ces rĂšgles ne s’appliquent pas Ă  tout le monde. On voit des personnes de 70 ans faire des concours de bodybuilding, et d’autres qui, Ă  40 ans, souffrent de problĂšmes cardiaques et ont des articulations endommagĂ©es par l’arthrite.

Si votre Ăąge influe sur votre Ă©tat de santĂ© global, ce n’est pas le seul facteur et ce n’est pas toujours le plus important. Les chercheurs Ă©valuent aujourd’hui les diffĂ©rences entre l’ñge biologique et l’ñge chronologique.

 

>>> TĂ©lĂ©chargez librement le guide 28 SYMPTÔMES qui RĂ©vĂšlent une Acidose Chronique

 

L’ñge et la santĂ©

D’aprĂšs une recherche menĂ©e Ă  l’UniversitĂ© de Chicago, l’ñge chronologique ne justifie pas les diffĂ©rences d’état de santĂ© et de bien-ĂȘtre qu’il peut y avoir entre diffĂ©rentes personnes ĂągĂ©es. L’étude a utilisĂ© un Ă©chantillon de 3.000 personnes ĂągĂ©es de 57 Ă  85 ans pour rĂ©unir des donnĂ©es sur une pĂ©riode de cinq ans.

Jusqu’à rĂ©cemment, la plupart des mĂ©decins estimaient votre Ă©tat de santĂ© et votre espĂ©rance de vie en fonction des maladies dont vous Ă©tiez atteint, telles que diabĂšte, ostĂ©oporose ou cancer. Toutefois, il est Ă©vident que chaque personne rĂ©agit diffĂ©remment Ă  ces maladies et aux traitements, en fonction de son Ă©tat de santĂ© global, de ses gĂšnes et de son hygiĂšne de vie.

Ces différences vous font suivre un chemin qui vous est propre, ce qui rend votre espérance de vie difficile à prédire. Cette étude a découvert que les individus les mieux portants avaient généralement un poids supérieur à la normale pour leur taille, et avaient une tension artérielle plus élevée que les autres.

Le poids des individus du groupe intermĂ©diaire Ă©tait gĂ©nĂ©ralement dans une fourchette normale, et ils ne souffraient ni de maladies cardiovasculaires, ni de diabĂšte, mais souffraient de problĂšmes de santĂ© mineurs, tel que l’anĂ©mie.

Les personnes du groupe qui semblaient en moins bonne santĂ©, et dont le risque de dĂ©cĂšs prĂ©maturĂ© Ă©tait le plus Ă©levĂ©, souffraient de diabĂšte, pour lequel elles n’étaient pas traitĂ©es, et Ă©taient relativement peu mobiles.

Votre perception de la santé remise en question

Les rĂ©sultats de cette Ă©tude Ă  grande Ă©chelle remettent en question les mĂ©thodes traditionnelles d’évaluation de la santĂ©. Alors que votre santĂ© Ă©tait jusqu’Ă  prĂ©sent Ă©valuĂ©e en fonction des maladies dont vous souffriez, cette Ă©tude suggĂšre que les aspects positifs dans votre vie jouent Ă©galement un rĂŽle dans la façon dont vous rĂ©agissez aux problĂšmes de santĂ© et aux traitements.

L’ennui, lorsqu’on dĂ©finit la santĂ© comme l’absence de maladie, c’est que l’on nĂ©glige d’autres facteurs essentiels qui influent sur votre santĂ© et votre longĂ©vitĂ©.

D’aprĂšs l’étude, 25 % des amĂ©ricains considĂ©rĂ©s comme bien portants d’aprĂšs les normes traditionnelles, prĂ©sentent un risque de mourir ou d’ĂȘtre frappĂ© d’invaliditĂ© dans les cinq ans, si l’on prend en compte d’autres facteurs.

Les auteurs de l’étude ont dĂ©fini 54 facteurs de santĂ©, Ă©tablissant un schĂ©ma global de santĂ© et de vieillissement. Le rythme cardiaque, la fonction neuro-immunologique et les capacitĂ©s sensorielles faisaient partie des autres facteurs pris en compte dans l’évaluation des participants.

Les chercheurs ont identifiĂ© six niveaux potentiels de catĂ©gories de santĂ©, dont les trois mentionnĂ©s ci-dessus. L’obĂ©sitĂ© est un facteur complexe, susceptible d’augmenter ou non votre risque de dĂ©cĂšs prĂ©maturĂ©.

Pour l’essentiel, une surcharge pondĂ©rale augmente votre risque de souffrir de dommages articulaires, de maladies cardiovasculaires et d’autres maladies Ă  mĂ©diation immune.

Toutefois, les chercheurs ont Ă©galement dĂ©couvert un groupe d’individus dont le poids n’influait pas sur d’autres facteurs de leur modĂšle de santĂ©. Ces individus ont Ă©tĂ© classĂ©s comme obĂšses robustes, car leur poids ne rĂ©duisait pas leur mobilitĂ©, et n’était pas associĂ© au diabĂšte ni Ă  aucune maladie cardiovasculaire.

Les chercheurs ont d’ailleurs dĂ©couvert que les individus de cette catĂ©gorie Ă©taient les mieux portants et les moins susceptibles de mourir ou d’ĂȘtre frappĂ©s d’invaliditĂ© ou de handicap au cours des cinq annĂ©es suivantes.

Les fractures osseuses sont corrélées au handicap ou au décÚs dans les cinq ans

D’aprĂšs les donnĂ©es rĂ©unies au cours de l’étude, une personne sur sept est victime d’une fracture aux alentours ou aprĂšs l’ñge de cinquante ans.

Les chercheurs ont dĂ©couvert que les individus qui sont victimes d’une fracture avant l’ñge de 45 ans, et qui ont un Ă©tat de santĂ© moyen, ont un risque accru de handicap ou de dĂ©cĂšs dans les cinq annĂ©es qui suivent.

Ils ont constatĂ© que ces fractures n’étaient pas comparables aux fractures de la hanche qui surviennent chez les personnes plus ĂągĂ©es, et qu’il s’agissait plutĂŽt de fractures osseuses qui guĂ©rissaient bien. Ces fractures n’handicapaient pas du tout les individus.

L’équipe de chercheurs a estimĂ© que, dans ces conditions, ces fractures Ă©taient des signes annonciateurs d’un trouble neurologique ou musculaire, qui augmentait le risque d’incapacitĂ© des individus.

Marqueurs biologiques

D’autres Ă©tudes ont Ă©galement Ă©valuĂ© les effets de marqueurs biologiques sur le vieillissement et la santĂ©, indĂ©pendamment de l’ñge chronologique. Au cours d’une Ă©tude, les chercheurs ont Ă©valuĂ© les marqueurs biologiques d’un groupe de 180 MaĂźtres en natation ĂągĂ©s de 20 Ă  plus de 70 ans.

Les scientifiques ont utilisĂ© diffĂ©rentes mesures pour comparer ce groupe Ă  un groupe d’individus de la population gĂ©nĂ©rale, d’ñges et de tailles similaires. Leurs conclusions ont prouvĂ© les effets positifs de l’exercice physique sur les marqueurs biologiques indicateurs d’une bonne santĂ©.

Voici certains de ces marqueurs :

La tension artérielle Le taux de cholestérol Le rythme cardiaque
L’indice de masse corporelle (IMC) La fonction pulmonaire La masse osseuse
La force musculaire

Chacun de ces marqueurs dĂ©cline souvent Ă  mesure que l’ñge chronologique augmente. Toutefois, les MaĂźtres en natation de tous les groupes d’ñge prĂ©sentaient de meilleurs rĂ©sultats dans toutes ces catĂ©gories. Les chercheurs ont constatĂ© que les marqueurs du vieillissement Ă©taient meilleurs chez les jeunes nageurs et chez ceux des catĂ©gories les plus ĂągĂ©es.

D’autres recherches ont utilisĂ© la mĂȘme approche pour dĂ©finir les diffĂ©rences entre les marqueurs de l’ñge chronologique et ceux de l’ñge biologique.

L’Ă©tablissement de marqueurs qui rĂ©vĂšlent le vieillissement biologique donnera aux mĂ©decins des mesures uniques pour chaque individu, qui permettront d’Ă©laborer des traitements spĂ©cifiques basĂ©s sur la capacitĂ© de votre organisme Ă  supporter le protocole.

Suivre leur Ă©volution vous permettra Ă©galement de dĂ©terminer si les modifications que vous faites dans votre alimentation, vos choix d’activitĂ© physique et d’hygiĂšne de vie, vous Ă©loignent du dĂ©clin ou vous en rapprochent.

Méthodes pour déterminer votre ùge biologique

Les experts s’accordent Ă©galement Ă  dire que l’emploi de biomarqueurs acceptables qui dĂ©terminent l’ñge biologique, donnerait une meilleure indication de l’espĂ©rance de vie, que l’ñge chronologique.

Toutefois, ces biomarqueurs ne sont pas tous mesurables par une simple analyse de sang ou un questionnaire. Au cours d’une Ă©tude rĂ©alisĂ©e en 2010, les chercheurs ont analysĂ© les dossiers mĂ©dicaux de plus de 4.000 femmes.

Ils ont découvert que la capacité à distinguer les contrastes entre différents plans de couleurs similaires (une image dans un dégradé de gris clairs sur un fond blanc) était un facteur prédictif de mortalité significatif.

Vos télomÚres sont également essentiels

La science a dĂ©terminĂ© que chacun de vos chromosomes est dotĂ© Ă  son extrĂ©mitĂ© d’une structure composĂ©e, que l’on appelle un tĂ©lomĂšre. Ces tĂ©lomĂšres recouvrent l’extrĂ©mitĂ© des brins d’ADN, les protĂ©geant Ă  la maniĂšre des piĂšces plastifiĂ©es placĂ©es Ă  l’extrĂ©mitĂ© des lacets de chaussures, qui les empĂȘchent de s’effilocher.

Les tĂ©lomĂšres protĂšgent des informations vitales renfermĂ©es dans vos brins d’ADN. Vos cellules se rĂ©gĂ©nĂšrent en se rĂ©pliquant ou en se reproduisant. À chaque reproduction, le tĂ©lomĂšre qui protĂšge l’extrĂ©mitĂ© du brin d’ADN se raccourcit, jusqu’à devenir si court que les cellules ne fonctionnent plus correctement.

Des télomÚres courts sont associés à une faible réponse immunitaire, au vieillissement biologique et à la réduction de la densité minérale osseuse. Chacun de ces facteurs détermine la façon dont vous vieillissez fonctionnellement et cliniquement.

Plusieurs facteurs influent sur la longueur et les modifications subies par vos tĂ©lomĂšres, notamment le stress, le soutien social, l’alimentation et l’exercice.

Que peut-on faire pour améliorer son ùge biologique ?

Bien que les gĂšnes jouent un rĂŽle important dans votre santĂ© globale et vos marqueurs d’ñge biologique, les choix que vous faites au quotidien les influencent Ă©galement. Chacun des choix dĂ©crits ci-dessous peut vous aider Ă  vivre plus longtemps, en meilleure santĂ©.

1.L’alimentation — Nous sommes vĂ©ritablement ce que nous mangeons. Votre organisme utilise les aliments que vous consommez comme sources de carburant et de nutriments pour fabriquer des cellules saines. Pour ĂȘtre en bonne santĂ©, vous devez avoir des cellules saines. Pour que vos cellules soient saines, vous devez les nourrir de vrais aliments, riches en nutriments et en carburant.

2.L’hydratation — Votre corps est composĂ© en moyenne de 60 % d’eau. Certaines parties de votre corps ont une proportion d’eau plus Ă©levĂ©e, comme votre cerveau et votre cƓur, qui sont composĂ©s de 73 % d’eau, et vos poumons, de 83 %. Vous hydrater correctement rĂ©duit le stress infligĂ© Ă  vos cellules, une mesure prĂ©ventive pour ralentir le vieillissement.

Évaluez votre niveau d’hydratation Ă  la couleur de vos urines. Vous devez boire suffisamment d’eau pour que vos urines soient jaune pĂąle ou jaune paille, et que vous uriniez quatre Ă  sept fois par jour.

3.L’exercice — L’exercice physique est important pour votre santĂ© et votre capacitĂ© physique Ă  effectuer vos tĂąches quotidiennes. Mais il est Ă©galement important pour la longueur de vos tĂ©lomĂšres.

En Ă©tudiant des donnĂ©es recueillies auprĂšs de 6.500 participants, des chercheurs ont constatĂ© que ceux qui pratiquaient rĂ©guliĂšrement et frĂ©quemment une activitĂ© physique lorsqu’ils avaient entre 45 et 65 ans, avaient le plus d’influence sur la longueur de leurs tĂ©lomĂšres, et donc sur leur Ăąge biologique.

Il y avait un lien Ă©vident entre la pratique d’exercice physique par les participants, et la longueur de leurs tĂ©lomĂšres. Une autre Ă©tude a dĂ©montrĂ© l’existence d’un lien entre une pratique d’exercice physique modĂ©rĂ©e, qui permettait aux participants de brĂ»ler entre 1.000 et 3.500 calories par semaine, et une plus grande longueur des tĂ©lomĂšres.

4.L’équilibre — Il est important de maintenir une bonne communication entre votre cerveau et votre systĂšme musculosquelettique pour rĂ©duire vos risques de chutes. Il est aussi important d’avoir un bon Ă©quilibre, que d’ĂȘtre souple et d’avoir un tronc fort pour rĂ©duire son risque de chutes et de fractures.

L’objectif n’est pas d’ĂȘtre capable de marcher sur une corde, mais d’ĂȘtre capable de vous rattraper si vous perdez l’équilibre.

Les exercices d’équilibre ne sont pas utiles uniquement aux personnes ĂągĂ©es. Si vous n’ĂȘtes pas capable de vous tenir sur une jambe pendant au moins 30 secondes sans vous tenir Ă  quoi que ce soit, il est temps pour vous d’intĂ©grer ces exercices dans votre routine quotidienne. Vous sentirez certainement une nette diffĂ©rence aprĂšs seulement une ou deux semaines.

5.La santĂ© mentale — Votre santĂ© mentale et cognitive est influencĂ©e par de nombreux facteurs physiques, tels que l’hydratation, l’exercice et l’alimentation. Mais il existe d’autres facteurs dont vous devez tenir compte pour jouir d’une bonne santĂ© mentale et prĂ©server vos capacitĂ©s cognitives. Voici certains de ces facteurs :

Le soutien social — votre cercle de soutien, qui comprend vos amis et votre famille, contribue Ă  rĂ©duire votre stress et Ă  amĂ©liorer votre vision de la vie. La gestion du stress — le stress augmente votre sĂ©crĂ©tion de cortisol, qui a un effet sur vos autres systĂšmes corporels et stresse votre organisme au niveau cellulaire.
L’optimisme/le sentiment de bonheur — les centenaires expliquent que le fait de se sentir heureux et d’avoir une attitude positive a jouĂ© un rĂŽle important dans leur longĂ©vitĂ©. Les exercices mentaux — vous connaissez l’expression « Ce que l’on n’utilise pas se perd ». Cela vaut pour vos capacitĂ©s cognitives. Votre cerveau a besoin d’exercice, tout comme votre corps.
Le sommeil — il est nĂ©cessaire pour dĂ©toxifier votre cerveau ; votre corps et votre cerveau ont besoin de profiter toutes les nuits d’un sommeil rĂ©parateur de bonne qualitĂ©. La foi — il s’agit de la croyance en quelque chose d’invisible. Votre foi ou votre spiritualitĂ© est importante pour votre santĂ© mentale et pour prĂ©venir la dĂ©pression.

6.L’exposition aux produits chimiques — Votre organisme est assailli par les toxines et les substances chimiques prĂ©sentes dans votre alimentation, dans l’air que vous respirez et les meubles qui vous entourent. Il fait son maximum pour se dĂ©toxifier autant que possible, mais c’est une tĂąche considĂ©rable.

Il est important de limiter au maximum votre exposition en suivant les conseils suivants :

ArrĂȘtez de fumer et prĂ©servez-vous des fumĂ©es secondaires Utilisez des produits non toxiques pour entretenir votre maison, tels que du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude. N’utilisez pas de dĂ©sodorisants d’intĂ©rieur, de bougies ou d’autres produits parfumĂ©s
Optez pour des sacs poubelle sans dĂ©sodorisant Limitez dans la mesure du possible votre utilisation de mĂ©dicaments, qu’ils soient dĂ©livrĂ©s avec ou sans ordonnance Utilisez une lessive ‘verte’ pour laver votre linge
Optez pour des méthodes de jardinage biologiques

Pour aller plus loin, tĂ©lĂ©chargez les 28 SYMPTÔMES qui RĂ©vĂšlent une Acidose Chronique

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.