‘Remùdes de grand-mùre’ pour soulager ces 7 maux du quotidien

Les pratiques de guĂ©rison d’autrefois et les remĂšdes naturels qui se transmettaient de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration, se sont perdus peu Ă  peu avec l’arrivĂ©e de la mĂ©decine moderne, qui propose des mĂ©dicaments contre toutes les maladies possibles.

Mais cela signifie-t-il que grand-mÚre, et toutes les femmes avant elle, se trompaient ? Bien sûr que non.

En fait, nombre des affections que vous connaissez peuvent ĂȘtre soignĂ©es par des moyens naturels trĂšs simples. Yahoo Health propose sept remĂšdes populaires pour traiter des problĂšmes courants.

Je vous propose ici mes propres recommandations pour traiter ces affections.

 

=> Comment  Alcaliniser votre Assiette ?

 

Le mal des transports

Les olives peuvent ĂȘtre utiles pour ce problĂšme, mais le gingembre est bien plus efficace. Il est traditionnellement utilisĂ© contre les nausĂ©es, mais semble fonctionner aussi trĂšs bien contre le mal des transports. Pour prĂ©parer un thĂ©, coupez simplement un petit morceau de gingembre frais et faites-le infuser dans de l’eau bouillante, de 30 secondes Ă  plusieurs minutes.

Le gingembre a un goĂ»t puissant, goutez donc le thĂ© Ă  intervalles rĂ©guliers d’environ 30 secondes – il peut rapidement devenir trĂšs fort !

Une autre solution, plus rapide mais moins Ă©lĂ©gante, consiste Ă  Ă©mincer finement une demie cuillĂšre Ă  cafĂ© de gingembre frais, et de l’avaler tel quel.

Cela a fonctionnĂ© pour moi chaque fois que j’en ai eu besoin. C’est sans doute la plante la plus efficace que je connaisse, et qui fonctionne presque systĂ©matiquement.

En dehors du gingembre, le centre mĂ©dical de l’UniversitĂ© du Maryland suggĂšre d’utiliser de la menthe poivrĂ©e ou du marrube blanc, qui est Ă©galement un remĂšde traditionnel contre le mal des transports.

Ces plantes peuvent ĂȘtre prises sous diffĂ©rentes formes:

  • Extraits secs, en capsules, en poudre ou en thĂ©
  • Extraits liquides ou teintures

Pour prĂ©parer un thĂ© Ă  partir de plantes sĂ©chĂ©es, placez-en environ une cuillĂšre Ă  cafĂ© dans une boule Ă  thĂ©, et faites infuser dans une tasse d’eau bouillante. Évitez d’ajouter du sucre. Si vous avez absolument besoin d’un goĂ»t sucrĂ©, essayez plutĂŽt quelques gouttes de stĂ©via liquide.

Une autre excellente mĂ©thode que vous pouvez pratiquer quel que soit le moment et l’endroit oĂč le mal des transports se manifeste, est la Technique de LibĂ©ration Émotionnelle (EFT). Elle permet d’équilibrer votre systĂšme Ă©nergĂ©tique dĂ©licat et calme vos capteurs de mouvements, ce qui apaise vos symptĂŽmes et vous permet d’apprĂ©cier le voyage.

La mauvaise haleine

Le diable est dans les dĂ©tails: alors que l’on recommande le yaourt pour lutter contre la mauvaise haleine, la plupart des yaourts que l’on trouve aujourd’hui sont surchargĂ©s en sucre et prĂ©parĂ©s Ă  partir de lait pasteurisĂ©. ÉVITEZ les yaourts du commerce, qui risquent de vous faire plus de mal que de bien.

Consommez uniquement des yaourts fermentĂ©s de façon traditionnelle, tels que du kĂ©fir, par exemple, prĂ©parĂ© Ă  base de lait cru, sans sucre ajoutĂ©. Une autre solution consiste Ă  consommer des aliments fermentĂ©s de façon traditionnelle (tels que du nato ou du tempeh), ou de prendre des probiotiques d’excellente qualitĂ©, comme ‘Complete Probiotics’.

Comment ce type d’aliments et de bactĂ©ries aident-ils Ă  lutter contre la mauvaise haleine?

Parce que l’halitose, ou mauvaise haleine, est gĂ©nĂ©ralement provoquĂ©e par des maladies systĂ©miques, des troubles gastrointestinaux et/ou des troubles des voies respiratoires supĂ©rieures, et le mĂ©tabolisme microbien de votre langue, de votre salive ou de la plaque dentaire – tous des indicateurs de dĂ©sĂ©quilibre systĂ©mique, qui peuvent ĂȘtre traitĂ©s par des probiotiques sous forme de complĂ©ment alimentaire ou d’aliments fermentĂ©s.

En plus de rĂ©ensemencer les bonnes bactĂ©ries dans vos intestins, je vous recommande fortement de limiter la consommation des principaux fertilisants des bactĂ©ries qui provoquent la mauvaise haleine, j’ai nommĂ© le SUCRE et les cĂ©rĂ©ales, qui se dĂ©composent rapidement en sucre.

Cela signifie nĂ©cessairement de diminuer la consommation d’aliments transformĂ©s (riches en cĂ©rĂ©ales et en sucre ou sirop de glucose fructose), car ils provoquent la prolifĂ©ration incontrĂŽlable des bactĂ©ries responsables des mauvaises odeurs.

Sachez que les bains de bouche ne sont efficaces que contre la mauvaise haleine provoquĂ©e par des facteurs d’origine buccale. Vous gargariser ne vous aidera pas beaucoup si votre problĂšme provient d’un dĂ©sĂ©quilibre de vos bactĂ©ries intestinales, par exemple.

Le hoquet

N’utilisez surtout PAS de sucre contre le hoquet. Il existe de nombreuses solutions bien meilleures, qui ne provoquent pas de pic d’insuline.

L’une des mĂ©thodes intĂ©ressantes qui semble fonctionner consiste Ă  boire un verre d’eau ENTIER, tandis que quelqu’un maintient les tragus de vos oreilles afin de boucher vos conduits auditifs. C’est le seul remĂšde efficace que je connaisse contre le hoquet. Il est rare qu’il ne fonctionne pas.

L’eczĂ©ma

Une façon trĂšs simple et peu couteuse de soulager les dĂ©mangeaisons typiques de l’eczĂ©ma est de placer une compresse d’eau salĂ©e sur la partie affectĂ©e. Utilisez un sel naturel de trĂšs bonne qualitĂ©, comme du sel de l’Himalaya.

PrĂ©parez simplement une solution Ă  base d’eau chaude, trempez-y une compresse et appliquez-la sur la zone affectĂ©e. Vous serez impressionnĂ© de constater que les dĂ©mangeaisons disparaissent pratiquement !

Veillez Ă©galement Ă  ce que votre peau soit hydratĂ©e de façon optimale. Les crĂšmes pour la peau sont rarement efficaces, il vaut mieux hydrater votre peau de l’intĂ©rieur en consommant des acides gras omĂ©ga-3 d’origine animale d’excellente qualitĂ©, comme de l’huile de krill.

Je trouve utile d’y ajouter un peu d’acide gamma-linolĂ©ique, sous forme d’huile d’onagre, qui fonctionne remarquablement bien contre l’eczĂ©ma. Des produits comme « krill for women » sont efficaces pour lutter contre cette affection, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, car ils contiennent les deux acides gras.

(Bien que les acides gras omĂ©ga-3 d’origine vĂ©gĂ©tale, prĂ©sents dans les graines de lin et de chanvre par exemple, soient de bonnes sources d’omĂ©ga-3 en gĂ©nĂ©ral, ils ne vous apporteront pas les avantages cliniques dont vous avez besoin pour rĂ©duire l’inflammation et le gonflement de la peau).

De plus, les allergies alimentaires jouent un rĂŽle trĂšs important dans l’eczĂ©ma. D’aprĂšs mon expĂ©rience, l’agent coupable le plus courant est le blĂ©, ou plus prĂ©cisĂ©ment, le gluten. Éviter le blĂ© et toute autre cĂ©rĂ©ale contenant du gluten est donc une premiĂšre Ă©tape judicieuse.

Éviter les cĂ©rĂ©ales rĂ©duit Ă©galement la quantitĂ© de sucre dans votre systĂšme, ce qui normalise le taux d’insuline et apaise toutes les maladies inflammatoires dont vous pouvez souffrir, y compris les inflammations de la peau. Le lait et les Ɠufs sont d’autres allergĂšnes courants.

Je vous conseille de faire Ă©galement un test en Ă©liminant ces aliments. Vous devriez constater une amĂ©lioration au bout d’environ une semaine, parfois moins, aprĂšs les avoir Ă©liminĂ©s de votre alimentation, si l’un ou l’autre vous pose problĂšme.

Enfin, la vitamine D sous forme d’exposition au soleil peut ĂȘtre votre meilleure alliĂ©e si vous souffrez d’eczĂ©ma ou d’une autre maladie de peau, comme le psoriasis.

L’idĂ©al est d’obtenir votre vitamine D par une exposition appropriĂ©e au soleil, car non seulement les UVB permettent de mĂ©taboliser la vitamine D, mais ils contribuent aussi Ă  restaurer une fonction cutanĂ©e optimale.

Une bonne exposition de la peau affectĂ©e aux UVB – sans aller jusqu’Ă  provoquer un coup de soleil ! – amĂ©liorera grandement la qualitĂ© de votre peau.

Si vous ne pouvez pas vous exposer suffisamment au soleil durant les mois d’hiver, une cabine de bronzage de trĂšs bonne qualitĂ© peut faire l’affaire. Une cabine de bronzage de bonne qualitĂ© vous apportera les formes optimisĂ©es des longueurs d’ondes des UVA et UVB, sans vous exposer aux dangereux EMF.

Les mycoses de l’ongle

Il y a environ cinq ans, j’ai Ă©voquĂ© la recommandation d’utiliser le Vicks VapoRub pour traiter les mycoses de l’ongle. Les rĂ©ponses de mes lecteurs ont Ă©tĂ© incroyables – des centaines de personnes m’ont Ă©crit pour me confirmer que cela fonctionne vraiment !

D’aprĂšs mon expĂ©rience, lorsqu’autant de personnes confirment un fait de façon anecdotique, il est probablement fondĂ©. Bien que je ne puisse pas expliquer pourquoi elle fonctionne, cette mĂ©thode me paraĂźt donc suffisamment inoffensive pour valoir la peine d’ĂȘtre testĂ©e.

Si vous avez dĂ©jĂ  souffert de mycose des ongles, vous savez que cela peut ĂȘtre un problĂšme frustrant qui peut durer des annĂ©es, et qui ne connait pas de vĂ©ritable solution. Ce remĂšde simple pourrait donc ĂȘtre une bĂ©nĂ©diction pour de nombreuses personnes.

L’une des façons de rĂ©duire votre risque de dĂ©velopper une mycose est de rĂ©duire votre consommation de sucre, qui nourrit les champignons. Passer rĂ©guliĂšrement du temps dans la mer peut aussi aider.

J’ai connu ce problĂšme moi-mĂȘme et n’ai jamais trouvĂ© de mĂ©dicament ni d’approche naturelle efficace, jusqu’Ă  ce que je commence Ă  passer mes hivers dans des climats subtropicaux.  Il y a environ un an et demi, j’ai fait une rechute aprĂšs avoir portĂ© des chaussures en nĂ©oprĂšne de type « cinq doigts » pendant six mois, sans chaussettes.

Mais aprĂšs avoir passĂ© l’hiver sous les tropiques, pieds nus, et mes ongles recevant plusieurs heures de soleil direct chaque jour, le problĂšme a disparu. Les UV ont largement suffi Ă  rĂ©soudre le problĂšme. Je n’ai pas eu besoin de VapoRub.

Mais pour que cela fonctionne, il faut environ 4 Ă  6 mois d’exposition quasi-quotidienne au soleil, et porter des sandales la plupart du temps afin d’éviter tout environnement humide dans lequel se dĂ©veloppent les champignons.

Le mal de tĂȘte

Si vous ĂȘtes sujet aux maux de tĂȘte, je vous conseille fortement d’évaluer votre style de vie pour en dĂ©terminer les causes profondes. Il existe de nombreux types de maux de tĂȘte, chacun ayant ses propres dĂ©clencheurs.

Pour les maux de tĂȘte qui ne semblent pas dus Ă  la tension ou Ă  une mauvaise posture, j’ai dĂ©couvert qu’éviter le blĂ©, les cĂ©rĂ©ales, le sucre, les Ă©dulcorants artificiels et les conservateurs, et tous liquides en dehors de l’eau, est particuliĂšrement efficace.

Les personnes souffrant de migraines rĂ©currentes ont Ă©galement intĂ©rĂȘt Ă  suivre ce conseil. Soyez simplement persĂ©vĂ©rants, car il faut du temps pour que les changements alimentaires donnent des rĂ©sultats.

Les migraines sont un autre type courant de mal de tĂȘte, et d’aprĂšs mon expĂ©rience, elles sont dĂ©clenchĂ©es par les Ă©dulcorants artificiels, en particulier l’aspartame, chez de nombreuses personnes. Évitez donc tous les produits ‘light’.

La Technique de LibĂ©ration Émotionnelle est une mĂ©thodes qui apporte un soulagement plus rapide. L’EFT est gĂ©nĂ©ralement trĂšs efficace pour soulager toutes sortes de douleurs, souvent en seulement quelques minutes.

Infections des voies respiratoires supérieures et mal de gorge

Il existe de nombreuses preuves démontrant que la vitamine D joue un rÎle clé dans le systÚme immunitaire ; votre premiÚre défense contre les infections de tous types, y compris des voies respiratoires supérieures, consiste donc à maintenir un taux optimal de vitamine D.

Les carences en vitamine D qui surviennent en hiver (la vitamine D Ă©tant produite par votre corps en rĂ©action au soleil) sont impliquĂ©es dans l’augmentation saisonniĂšre des rhumes et des cas de grippe, et de nombreuses Ă©tudes suggĂšrent une corrĂ©lation entre un faible taux sĂ©rique de vitamine D et un risque accru d’infection respiratoire.

Le peroxyde d’hydrogĂšne est un autre traitement simple et peu couteux qui est Ă©tonnement efficace contre les infections des voies respiratoires supĂ©rieures.

Nombre de mes consultants ont obtenu des rĂ©sultats remarquables et ont soignĂ© des rhumes et des grippes en 12 Ă  14 heures en se versant quelques gouttes de peroxyde d’hydrogĂšne Ă  3% (H2O2) dans chaque oreille (vous trouverez du peroxyde d’hydrogĂšne Ă  3% dans toutes les pharmacies, pour quelques euros au maximum).

Vous entendrez un petit bouillonnement, ce qui est parfaitement normal, et ressentirez Ă©ventuellement de lĂ©gers picotements. Attendez que le bouillonnement et les picotements aient disparu (gĂ©nĂ©ralement 5 Ă  10 minutes), puis videz le liquide sur un mouchoir et recommencez avec l’autre oreille.

Pour traiter le mal de gorge, peu de remĂšdes ont mieux fait leurs preuves que le miel. Veillez simplement Ă  utiliser du miel cru, car la grande majoritĂ© des miels du commerce sont hautement transformĂ©s ou raffinĂ©s, ce qui peut, comme pour la plupart des autres aliments raffinĂ©s, favoriser les maladies et nuire Ă  votre santĂ© au lieu de vous ĂȘtre bĂ©nĂ©fique.

 

==> Apprenez Ă  cuisiner Sans Lait / Sans Gluten / Sans Sucre et Beaucoup d’amour !

 

Source :

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.