Le glutamate de sodium : ce « toxique » silencieux se cache-t-il dans vos placards de cuisine ?

Une substance mortelle, silencieuse et trĂšs rĂ©pandue, plus nocive pour votre santĂ© que l’alcool, la nicotine et de nombreux mĂ©dicaments, se cache probablement en ce moment mĂȘme dans vos placards de cuisine.

Il s’agit du glutamate de sodium (MSG), un exhausteur de goĂ»t trĂšs connu pour ĂȘtre utilisĂ© comme additif dans la cuisine chinoise, mais qui est prĂ©sent Ă©galement dans des milliers d’aliments que vous et votre famille consommez rĂ©guliĂšrement.

Vous ĂȘtes plus exposĂ©s au MSG en particulier si, vous mangez principalement des aliments transformĂ©s, ou que vous prenez rĂ©guliĂšrement vos repas au restaurant.

Le MSG est l’un des pires additifs alimentaires du marchĂ©, et il est utilisĂ© dans les soupes en conserve, les crackers, les viandes, les sauces de salade, les plats surgelĂ©s, etc.

Il est prĂ©sent dans votre supermarchĂ©, dans les restaurants, Ă  la cantine de l’école de votre enfant et, incroyable mais vrai, mĂȘme dans les aliments pour bĂ©bĂ© et les laits infantiles.

Le MSG n’est pas un simple assaisonnement, comme le sel ou le poivre, c’est un exhausteur de goĂ»t, qui amĂ©liore la saveur et l’arĂŽme des viandes transformĂ©es et des plats surgelĂ©s, des sauces de salade, et masque le goĂ»t de ‘conserve’ des aliments en boites.

Si les avantages que prĂ©sente le MSG pour l’industrie alimentaire sont Ă©vidents, cet additif est pourtant susceptible de lentement et silencieusement nuire gravement Ă  votre santĂ©.

 

=> Comment  Alcaliniser votre Assiette ?

 

Qu’est-ce exactement que le MSG ?

Vous vous souvenez peut-ĂȘtre de l’arrivĂ©e sur le marchĂ© amĂ©ricain de la poudre de MSG qui Ă©tait vendue sous la marque « Accent ». Cependant, le glutamate de sodium avait Ă©tĂ© inventĂ© plusieurs dizaines d’annĂ©es plus tĂŽt, en 1908.

C’est Kikunae Ikeda, un japonais, qui a identifiĂ© cet exhausteur de goĂ»t, naturellement prĂ©sent dans les algues.

En s’inspirant de cette substance, il a crĂ©Ă© le MSG, et a fondĂ© avec un associĂ© la sociĂ©tĂ© Ajinomoto, qui est aujourd’hui le plus important producteur mondial de MSG (et, fait intĂ©ressant, Ă©galement un fabricant de mĂ©dicaments).

Chimiquement parlant, le MSG est composĂ© d’environ 78 % d’acide glutamique libre, de 21 % de sodium, et jusqu’Ă  1 % de contaminants.

L’idĂ©e selon laquelle le MSG serait un arĂŽme ou un « attendrisseur de viande » est une idĂ©e fausse.

En rĂ©alitĂ©, le MSG a trĂšs peu de goĂ»t, mais il donne pourtant l’impression que les aliments auxquels il est ajoutĂ© sont plus savoureux, et contiennent plus de protĂ©ines qu’ils n’en contiennent rĂ©ellement.

Cette substance trompe en effet votre langue, en jouant sur une cinquiùme saveur de base peu connue : l’umami.

L’umami est le goĂ»t du glutamate, un arĂŽme que l’on retrouve dans de nombreux plats japonais, dans le bacon, ainsi que dans le MSG, cet additif alimentaire toxique.

C’est l’umami qui donne aux aliments contenant du MSG un goĂ»t plus prononcĂ©, plus fort, et qui plaĂźt gĂ©nĂ©ralement davantage Ă  la plupart des gens, que le goĂ»t des aliments qui n’en contiennent pas.

Ce n’est qu’aprĂšs la seconde guerre mondiale que cet ingrĂ©dient est devenu courant aux États-Unis, lorsque les militaires amĂ©ricains ont constatĂ© que les rations militaires japonaises Ă©taient plus savoureuses que les leurs, grĂące Ă  la prĂ©sence de MSG.

Ce syndrome est aujourd’hui baptisĂ© plus justement le « Complexe des symptĂŽmes du MSG », que la FDA (Food and Drug Administration – Agence amĂ©ricaine des produits alimentaires et mĂ©dicamenteux) dĂ©finit comme les « rĂ©actions Ă  court terme » au MSG. Je reviendrai sur ces « rĂ©actions » sous peu.

Pourquoi le MSG est-il si dangereux ?

Le Dr. Russel Blaylock, neurochirurgien et auteur du livre « Excitotoxins : The Taste That Kills » (« Les excitotoxines : le goĂ»t qui tue »), a rĂ©alisĂ© l’une des meilleures synthĂšses des vĂ©ritables dangers que prĂ©sente le MSG.

Il explique dans son livre que le MSG est une excitotoxine, ce qui signifie qu’elle surexcite vos cellules au point de les endommager ou de les tuer, ce qui engendre divers dommages cĂ©rĂ©braux – et peut mĂȘme potentiellement provoquer ou aggraver des troubles de l’apprentissage, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, la maladie de Lou Gehrig, etc.

Une partie du problĂšme vient du fait que l’acide glutamique est un neurotransmetteur identique Ă  ceux qu’utilisent votre cerveau, votre systĂšme nerveux, vos yeux, votre pancrĂ©as et d’autres organes pour initier certains processus dans votre corps. MĂȘme la FDA indique que :

« Des Ă©tudes ont montrĂ© que l’organisme utilise le glutamate, un acide aminĂ©, comme transmetteur d’impulsions nerveuses dans le cerveau, et qu’il existe Ă©galement d’autres tissus dans le corps qui rĂ©pondent au glutamate.

Le dysfonctionnement des rĂ©cepteurs de glutamate est associĂ© Ă  certaines maladies neurologiques, telles que la maladie d’Alzheimer et la chorĂ©e de Huntington. Des injections de glutamate rĂ©alisĂ©es sur des animaux de laboratoire ont provoquĂ© des dommages au niveau des cellules nerveuses du cerveau ».

Bien que la FDA continue de prĂ©tendre que la consommation de MSG par le biais de l’alimentation ne provoque pas ces effets secondaires, de nombreux experts affirment le contraire.

D’aprĂšs le Dr. Blaylock, il a Ă©tĂ© dĂ©couvert que le systĂšme de conduction Ă©lectrique du cƓur, et le muscle cardiaque lui-mĂȘme, contiennent de nombreux rĂ©cepteurs de glutamate. Ceci peut ĂȘtre nocif pour le cƓur, et pourrait mĂȘme expliquer les morts subites de certains jeunes athlĂštes.

Voici ce qu’il explique :

« Lorsque l’on consomme trop d’excitotoxines via l’alimentation, tels que le MSG, les protĂ©ines hydrolisĂ©es, l’isolat et le concentrĂ© de protĂ©ine de soja, les arĂŽmes naturels, le casĂ©inate de sodium et l’aspartate prĂ©sent dans l’aspartame, ces rĂ©cepteurs de glutamate sont sur-stimulĂ©s, ce qui engendre une arythmie cardiaque.

Lorsque les rĂ©serves en magnĂ©sium sont faibles, ce qui est le cas chez les athlĂštes, les rĂ©cepteurs de glutamate sont si sensibles que, mĂȘme en faibles quantitĂ©s, ces excitotoxines peuvent entrainer une arythmie cardiaque et le dĂ©cĂšs. »

La consommation rĂ©guliĂšre de MSG est Ă©galement associĂ©e Ă  d’autres effets secondaires :

  • ObĂ©sitĂ©
  • Dommages oculaires
  • Maux de tĂȘte
  • Fatigue et dĂ©sorientation
  • DĂ©pression

Par ailleurs, mĂȘme la FDA admet que « des rĂ©actions Ă  court terme », que l’on appelle le complexe des symptĂŽmes du MSG, peuvent se produire chez certaines catĂ©gories personnes, plus prĂ©cisĂ©ment celles qui consomment « de grandes quantitĂ©s » de MSG, et celles qui souffrent d’asthme.

D’aprĂšs la FDA, le complexe des symptĂŽmes du MSG peut comprendre, entre autres, les symptĂŽmes suivants :

Engourdissements Sensations de brûlure
Fourmillements Pression ou oppression au niveau du visage
Douleurs thoraciques ou difficultĂ©s Ă  respirer Maux de tĂȘte
Nausées Accélération du rythme cardiaque
Somnolence Faiblesse

Personne ne sait prĂ©cisĂ©ment la proportion de personnes susceptibles d’ĂȘtre « sensibles » au MSG, mais des Ă©tudes menĂ©es dans les annĂ©es 1970 suggĂ©raient que 25 Ă  30 % de la population amĂ©ricaine prĂ©sentait un degrĂ© d’intolĂ©rance au MSG correspondant aux concentrations dĂ©tectĂ©es Ă  l’époque dans l’alimentation.

L’utilisation du MSG s’étant considĂ©rablement Ă©tendue depuis, on estime que jusqu’à 40 % de la population pourrait aujourd’hui ĂȘtre affectĂ©e.

Comment savoir si vos aliments contiennent du MSG ?

Les fabricants de produits alimentaires sont malins, et ils ont compris que certaines personnes ne veulent pas consommer ce dangereux additif alimentaire. Pensez-vous qu’ils ont pour autant Ă©liminĂ© le MSG de leurs produits ?

Certains d’entre eux l’ont peut-ĂȘtre fait, effectivement, mais la plupart ont simplement tentĂ© de faire des Ă©tiquettes « plus propres ». En d’autres termes, ils ont essayĂ© de dissimuler le fait que le MSG fait partie des ingrĂ©dients.

Comment ? En utilisant des noms qui ne vous permettent pas de faire le rapport avec le MSG.

Voyez-vous, la FDA exige des fabricants de produits alimentaires qu’ils indiquent sur les emballages la prĂ©sence de « glutamate de sodium », mais ils ne sont pas tenus d’indiquer les ingrĂ©dients qui contiennent de l’acide glutamique libre, mĂȘme s’il s’agit du principal composant du MSG.

Il existe plus de 40 ingrĂ©dients, indiquĂ©s sur les emballages, qui contiennent de l’acide glutamique, sans que l’on puisse s’en douter d’aprĂšs leur seul nom.

Par ailleurs, dans certains aliments, c’est au cours de la transformation que se forme l’acide glutamique, et lĂ  encore, les Ă©tiquettes prĂ©sentes sur les emballages ne le prĂ©cisent pas.

Conseils pour Ă©viter le MSG dans votre alimentation

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, tous les aliments transformĂ©s contiennent du MSG (ou l’un de ses ingrĂ©dients). Si vous optez pour une alimentation Ă  base d’aliments entiers et frais, vous ĂȘtes donc Ă  peu prĂšs sĂ»r d’éviter cette toxine.

Mais vous devez également vous méfier de la présence de MSG dans les plats proposés par les restaurants.

Vous pouvez demander au serveur quels sont les plats du menu qui ne contiennent pas de MSG, et exiger que l’on n’en ajoute pas dans vos plats, mais bien entendu, la seule cuisine dans laquelle vous pouvez ĂȘtre sĂ»r de ce qui est ajoutĂ© ou non dans votre assiette, c’est la vĂŽtre.

Par prĂ©caution, vous devez Ă©galement savoir quels sont les ingrĂ©dients Ă  repĂ©rer sur les aliments prĂ©emballĂ©s. Voici une liste d’ingrĂ©dients qui contiennent TOUJOURS du MSG :

La levure autolysée La caséinate de calcium La gélatine
Le Glutamate L’acide glutamique Les protĂ©ines hydrolysĂ©es
Le glutamate monopotassique Le glutamate de sodium Le caséinate de sodium
Les protĂ©ines texturĂ©es L’extrait de levure Les aliments contenant de la levure
Les éléments nutritifs de levure

Ces ingrédients contiennent SOUVENT ou génÚrent du MSG au cours de leur transformation :

Les arĂŽmes et agents aromatisants Les assaisonnements Les arĂŽmes et agents aromatisants naturels
L’arĂŽme naturel Ă  base de porc L’arĂŽme naturel Ă  base de bƓuf L’arĂŽme naturel Ă  base de poulet
La sauce soja L’isolat de protĂ©ine de soja Les protĂ©ines de soja
Le bouillon dĂ©shydratĂ© Le bouillon Ă  base de viande et d’os Le bouillon de viande
L’extrait de malt L’arĂŽme de malt Le malt d’orge
Tout ce qui a subi une modification enzymatique La carraghénane La maltodextrine
La pectine Les enzymes Les protéases
L’amidon de maĂŻs L’acide citrique Le lait en poudre
Tout produit enrichi en protéines Tout produit pasteurisé à ultra haute température

Si vous consommez des aliments transformĂ©s, soyez donc vigilant et Ă  l’affĂ»t de ces nombreux ingrĂ©dients derriĂšre lesquels se cache du MSG.

Choisir d’Ă©viter le MSG

Nous avons pratiquement tous intĂ©rĂȘt Ă  essayer d’Ă©viter au maximum le MSG dans notre alimentation. Il est vrai que cuisiner chez soi Ă  partir d’ingrĂ©dients frais et produits localement, demande un peu de temps et d’organisation.

Mais cela en vaut la peine, sachant que vous consommerez des aliments purs, exempts d’additifs toxiques tels que le MSG.

Par ailleurs, en optant pour des aliments entiers, vous y gagnerez en termes de saveurs et de bienfaits pour la santé, par rapport aux aliments bourrés de MSG que vous trouverez dans votre supermarché.

 

==> Apprenez Ă  cuisiner Sans Lait / Sans Gluten / Sans Sucre et Beaucoup d’amour !

 

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.