L’apport alimentaire de vitamine A pourrait prévenir le cancer de la peau

Votre alimentation influe de façon significative sur la santĂ© de votre peau, non seulement sur son aspect extĂ©rieur, mais Ă©galement en profondeur. En règle gĂ©nĂ©rale, une alimentation qui comprend des lĂ©gumes frais et des omĂ©ga-3 en quantitĂ©s pose les fondations d’un teint frais.

Cependant, tout comme pour protĂ©ger votre santĂ© globale, consommer certains aliments spĂ©cifiques dans l’espoir de conserver une peau jeune, en continuant Ă  manger certains des plus nocifs, n’aura sans doute pas d’impact significatif. Les personnes qui deviennent rĂ©sistantes Ă  l’insuline et Ă  la leptine constatent par exemple les effets que cela peut avoir Ă©galement sur le processus de vieillissement. Ces troubles accentuent les modifications au niveau de la peau et augmentent votre risque de maladie mĂ©tabolique.

La meilleure façon de vous protĂ©ger de la rĂ©sistance Ă  l’insuline, c’est de rĂ©duire ou d’Ă©liminer de votre alimentation les aliments transformĂ©s et riches en sucre raffinĂ©, en fructose transformĂ©, en graisse trans et autres ingrĂ©dients nocifs.

Certains nutriments spécifiques ont l’effet inverse, ou un effet protecteur, et contribuent à prévenir les dommages provoqués par l’exposition aux éléments naturels. Une récente étude réalisée par des chercheurs de l’Université Brown a montré que les aliments riches en vitamine A ont un effet bénéfique particulier.

 

=> Comment  Alcaliniser votre Assiette ?

 

Les aliments riches en vitamine A pourraient nous protéger du cancer de la peau

L’objectif des chercheurs était de déterminer s’il existait un lien entre l’apport alimentaire de vitamine A et la réduction du risque de carcinome à cellules squameuses. Ils ont analysé les données de deux études, et ont constaté que les personnes dont l’alimentation était riche en vitamine A présentaient une diminution de 17 % du risque de développer un carcinome à cellules squameuses.

Les scientifiques ont Ă©galement analysĂ© les donnĂ©es provenant de 48.400 hommes et 75.170 femmes, recueillies sur une durĂ©e de 26 ans. Les Ă©tudes originales avaient examinĂ© de façon prospective l’apport en vitamine A et en carotĂ©noĂŻdes des participants au moyen d’analyses de l’alimentation provenant d’une Ă©tude sur la santĂ© des infirmières (« Nurses’ Health Study ») et d’une Ă©tude de suivi des professionnels de santĂ© (« Health Professionals Follow-Up Study »). L’objectif final des chercheurs Ă©tait de mesurer l’incidence du carcinome Ă  cellules squameuses.

Pendant la durée de l’étude, 3.978 cas de ce type de carcinome ont été recensés. Selon les chercheurs, les résultats indiquent que les personnes qui ont un apport alimentaire en vitamine A élevé, présentent un risque plus faible de développer un carcinome à cellules squameuses. Les données soutiennent les conclusions suivantes des chercheurs, qui ont écrit :

« Au cours de cette importante Ă©tude prospective rĂ©alisĂ©e aux États-Unis auprès d’hommes et de femmes, nous avons constatĂ© qu’un apport Ă©levĂ© en vitamine A, en rĂ©tinol et en plusieurs carotĂ©noĂŻdes individuels, notamment en bĂŞta cryptoxanthine, en lycopène, en lutĂ©ine et zĂ©axanthine, est associĂ© Ă  une diminution du risque de CCS.

Les résultats étaient globalement identiques pour les hommes et les femmes. Les associations inverses étaient plus marquées chez les personnes qui présentaient des grains de beauté, ou chez les individus qui présentaient des brûlures ou des cloques provoquées par des coups de soleil, comme les enfants et les adolescents. »

Si les chercheurs ont constaté que le risque de cancer de la peau à cellules squameuse était réduit par les apports alimentaires en vitamine A, Eunyoung Cho, auteur de l’étude et professeur agrégé à l’Université Brown, a déclaré qu’une supplémentation trop élevée en vitamine A pouvait augmenter le risque d’ostéoporose et de fracture de la hanche. Voici son commentaire :

« Ces dĂ©couvertes ne font que confirmer qu’il est important d’avoir une alimentation saine, qui comprend des fruits et lĂ©gumes. La vitamine A d’origine vĂ©gĂ©tale est sans danger. »

Il existe plusieurs types de cancer de la peau

Selon l’Académie américaine de dermatologie, il existe quatre principaux types de cancer de la peau. Les kératoses actinitiques sont caractérisées par des plaques sèches et squameuses qui se forment sur la peau. Elles sont considérées comme pré-cancéreuses et peuvent évoluer en carcinome à cellules squameuses, il est donc important de les traiter rapidement.

Le carcinome basocellulaire est de loin le type de cancer de la peau le plus courant. Ce type de cancer peut apparaitre sur n’importe quelle partie du corps et se manifeste souvent par des plaques de couleur chair ou rosée. Un diagnostic et un traitement rapide permet de réduire le risque qu’il se propage aux tissus environnants et provoque un important défigurement.

50 % des personnes atteintes d’un carcinome basocellulaire ont une rĂ©cidive dans les cinq ans qui suivent le premier diagnostic. Ce type de cancer Ă©volue gĂ©nĂ©ralement lentement, et les mĂ©tastases sont rares. Les rĂ©cidives sont plus frĂ©quentes chez les personnes ayant des antĂ©cĂ©dents d’eczĂ©ma, celles qui utilisent des cabines de bronzage et celles dont le premier cancer fait plus de 2 cm de large, ou affecte la peau en profondeur.

Le carcinome Ă  cellules squameuses est le deuxième type le plus courant, et il peut Ă©galement se dĂ©velopper sur n’importe quelle partie du corps. Il se prĂ©sente sous la forme d’une protubĂ©rance rouge et ferme, ou d’une plaque squameuse. Il peut ressembler Ă  une plaie qui ne cicatrise pas. Ce cancer se dĂ©veloppe Ă  partir de l’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau.

Il Ă©volue souvent lentement ; il est rare qu’il forme des mĂ©tastases avant d’être dĂ©couvert. Il est cependant plus courant qu’il envahisse les tissus adipeux sous-cutanĂ©s, provoquant un dĂ©figurement lorsqu’on l’enlève.

Le mĂ©lanome est la forme la plus mortelle de cancer. Il se dĂ©veloppe Ă  partir d’un grain de beautĂ©, ou apparait sous la forme d’une nouvelle tache sur la peau.

Les dermatologues recommandent d’utiliser la mĂ©thode ABCDE pour les repĂ©rer, et de prendre immĂ©diatement un avis mĂ©dical si vous pensez en avoir dĂ©veloppĂ© un. Toute nouvelle marque, ou toute marque qui commence Ă  changer d’aspect, qui dĂ©mange ou saigne, doit ĂŞtre examinĂ©e par un dermatologue.

  • AsymĂ©trie — La tache sombre semble divisĂ©e en deux parties diffĂ©rentes. La plupart des grains de beautĂ© sont symĂ©triques.
  • Bords — Les contours du grain de beautĂ© sont irrĂ©guliers ou peu marquĂ©s, semblant se fondre avec le reste de la peau.
  • Couleur — Un grain de beautĂ© anormal n’est pas d’une couleur uniforme. Il peut prĂ©senter des nuances plus claires ou plus foncĂ©es, y compris rouges ou bleues.
  • Diamètre — La plupart des mĂ©lanomes malins ont un diamètre supĂ©rieur Ă  celui d’une gomme de crayon.
  • Évolution — Les mĂ©lanomes ont un aspect diffĂ©rent des autres grains de beautĂ©, et sont susceptibles de changer de forme, de taille ou de couleur au fil du temps.

Les différents types de vitamine A

Le terme « vitamine A » fait rĂ©fĂ©rence Ă  diffĂ©rents nutriments qui font partie de la mĂŞme famille et peuvent ĂŞtre rĂ©partis en deux catĂ©gories principales. Les rĂ©tinoĂŻdes sont une forme biodisponible de la vitamine A, que l’on trouve dans les aliments d’origine animale, tandis que les carotĂ©noĂŻdes sont des prĂ©-vitamines A prĂ©sentes dans les aliments d’origine vĂ©gĂ©tale.

Lorsque votre organisme reçoit des carotĂ©noĂŻdes d’origine vĂ©gĂ©tale, il doit les convertir en rĂ©tinol biodisponible. Cela ne pose pas de problème particulier si vous ĂŞtes en bonne santĂ©. Cependant, diffĂ©rents facteurs peuvent empĂŞcher cette conversion, notamment des troubles digestifs, la consommation d’alcool, et certains mĂ©dicaments et problèmes mĂ©dicaux qui interfèrent avec l’absorption des graisses, tels que la fibrose kystique et les maladies hĂ©patiques.

La capacitĂ© de votre organisme Ă  convertir les carotĂ©noĂŻdes en rĂ©tinol biodisponible dĂ©pend Ă©galement de votre alimentation, car l’absorption et la conversion dĂ©pendent toutes deux des graisses. Au cours d’une Ă©tude, les chercheurs ont constatĂ© qu’une alimentation riche en matières grasses amĂ©liore l’activitĂ© enzymatique et la biodisponibilitĂ© de la vitamine A dans le modèle animal.

Les carotĂ©noĂŻdes, dont le bĂŞta carotène, sont des provitamines hydrosolubles prĂ©sentes dans les aliments d’origine vĂ©gĂ©tale. Les xanthophylles sont une autre forme de carotĂ©noĂŻdes, dont font partie la lutĂ©ine et la zĂ©axanthine. Les rĂ©tinoĂŻdes, qui comprennent le rĂ©tinol, l’acide rĂ©tinoĂŻque et les esters de rĂ©tinol, sont les formes biologiquement actives, et sont prĂ©sents uniquement dans des aliments d’origine animale.

La vitamine A n’est pas uniquement bénéfique pour votre peau

L’étude citĂ©e ici a dĂ©montrĂ© que les personnes dont les apports alimentaires en vitamine A sont Ă©levĂ©s prĂ©sentent Ă©galement un faible risque de carcinome Ă  cellules squameuses. Cependant, d’autres Ă©tudes ont dĂ©montrĂ© que la vitamine A peut Ă©galement inhiber d’autres types de cancer.

Au cours d’une Ă©tude portant sur un mĂ©dicament qui bloque la dĂ©composition de l’acide rĂ©tinoĂŻque, les chercheurs ont constatĂ© une rĂ©duction de la taille des tumeurs chez des souris auxquelles des cellules humaines de cancer de la prostate avaient Ă©tĂ© implantĂ©es.

La vitamine A est un antioxydant, elle aide donc à combattre l’inflammation et les dommages provoqués par les espèces réactives de l’oxygène. Un apport optimal de vitamine A, obtenue par le biais de votre alimentation, peut être bénéfique à plusieurs égards :

Renforcement du système immunitaire Différentiation cellulaire
Ralentissement du vieillissement Vue
RĂ©sistance des os Fonction neurologique
Peau saine Régulation des gènes
Cicatrisation des plaies

Recherchez la vitamine A dans votre alimentation

La supplĂ©mentation en vitamine A comporte des risques pour la plupart des personnes, l’idĂ©al est donc d’obtenir vos apports de vitamine A, d’origine animale et vĂ©gĂ©tale, Ă  partir de votre alimentation. Voici les meilleures sources de rĂ©tinoĂŻdes :

  • Les Ĺ“ufs bio de poules Ă©levĂ©es en libre parcours ;
  • Le lait entier et la crème Ă©paisse provenant de vaches nourries Ă  l’herbe et
  • Le beurre et les fromages bio crus Ă  base de lait de vaches nourries Ă  l’herbe.

Voici d’autres aliments qui en contiennent des quantitĂ©s importantes :

Les patates douces Les Ă©pinards
Les courges d’hiver Les feuilles de moutarde et le chou cavalier
Les carottes Le chou kale

==> Apprenez Ă  cuisiner Sans Lait / Sans Gluten / Sans Sucre et Beaucoup d’amour !

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.