La mycose affecte 75% des femmes – comment l’ARRÊTER maintenant ?

Un développement excessif du Candida albicans, un type de levure, peut provoquer une variété de problèmes de santé chroniques chez l’homme et la femme, dont la mycose n’est pas des moindres.

Il est estimé que jusqu’à 75 % des femmes ont eu au moins une mycose dans leur vie, qui est accompagnée, en général, de démangeaisons intenses, de brûlures en urinant et, parfois, d’une sécrétion épaisse et blanche.

Jusqu’à 80 millions – 70 % des femmes – souffrent de problèmes liés aux levures ; si vous souffrez de mycoses (en particulier si elles sont récurrentes), vous devez surveiller également l’apparition d’autres symptômes du développement du Candida, comme la fatigue chronique, la prise de poids, les allergies alimentaires, le syndrome de l’intestin irritable, les migraines, le syndrome prémenstruel, le cancer, etc.

Si certains produits, comme les probiotiques et l’ail, contribuent à maîtriser les levures d’un point de vue préventif, d’autres, comme le port de vêtements larges, ne feront certainement pas de mal. Vous devrez quand même traiter les causes sous-jacentes du développement excessif des levures afin d’empêcher la réapparition du problème.

 >>Téléchargez librement votre guide “14 signes qui témoignent de parasites dans votre organisme”

Quelle est la cause sous-jacente des mycoses ?

Dans des circonstances normales, le Candida albicans est présent et inoffensif sur votre peau, dans vos intestins et, chez les femmes, dans votre vagin.

Mais les cellules de Candida se développent rapidement et, si votre système est déséquilibré parce que vous avez mangé des aliments malsains, parce que vous avez pris certains médicaments, parce que vous avez lutté contre une maladie, etc. – Le Candida peut échapper rapidement à tout contrôle. Les mycoses vaginales, en particulier, se produisent lorsque l’acidité normale de votre vagin est modifiée, ce qui permet aux levures de se multiplier.

Toute femme (et, dans de rares cas, les hommes) peut être affectée par les mycoses génitales, mais elles sont bien plus fréquentes chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Elles sont également plus fréquentes lorsque vous subissez des changements hormonaux, comme pendant la période de grossesse, si vous souffrez de diabète ou si vous utilisez des antibiotiques ou des médicaments à corticostéroïdes.

Comme pour tous les problèmes liés aux levures, cette infection se produit parce que votre système a été épuisé ou déséquilibré, ce qui permet au Candida qui existe déjà dans votre corps de se multiplier de manière démesurée, ce qui provoque la maladie.

En plus, vous risquez de tomber dans le piège qui consiste à traiter l’infection à l’aide d’une crème antifongique en vente libre et de considérer ensuite que, les symptômes ayant disparu, le problème est réglé. Toutefois, ces crèmes traitent seulement les symptômes et n’ont aucun effet sur le développement excessif sous-jacent des levures qui a provoqué le problème initial.

La prévention des causes sous-jacentes du développement excessif des levures

Pour prévenir le développement excessif des levures, vous devez créer un environnement dans lequel les champignons n’arrivent pas à prospérer. Les facteurs les plus courants qui affectent l’équilibre des organismes de votre corps et qui contribuent au développement excessif des levures sont :

  • La consommation excessive de sucre et de céréales. Le sucre est l’aliment principal des levures. Si vous avez un problème de mycoses chroniques, il est pratiquement impossible de le régler sans éliminer les sucres, les céréales, les jus et les fruits, parce qu’ils ne feront qu’alimenter les levures.
  • La prise d’antibiotiques, qui tuent vos bactéries bonnes et mauvaises.
  • L’exposition aux toxines environnementales, qui peuvent diminuer la capacité de votre système immunitaire à garder le Candida sous contrôle.
  • La prise d’autres médicaments, comme les pilules contraceptives et les corticostéroïdes, qui sont connus pour leur contribution au développement des levures.
  • Le stress chronique, qui a un effet considérable sur votre système immunitaire.

Donc, pour traiter véritablement l’origine du développement excessif des levures, vous devez traiter ces principales causes à leur racine. En général, vous pouvez le faire en appliquant les modifications suivantes dans votre mode de vie : 

  • Adoptez un régime alimentaire adapté et faites du sport – Un régime riche en viande, poulet, œufs, céréales, noix, légumes et huiles saines (fermiers et biologiques) – tout en évitant les sucres et les aliments riches en glucides – diminuera la quantité de combustible disponible pour les levures qui se trouvent dans vos intestins. Idéalement, vous devez vous assurer que votre régime alimentaire est également en accord avec votre type nutritionnel.

Puisque les levures se multiplient très rapidement, il est nécessaire de limiter non seulement les sucres et les glucides raffinés dans votre régime alimentaire, mais aussi les aliments contenant des levures et des moisissures, y compris :

  • L’alcool
  • Le vinaigre (et les aliments qui contiennent du vinaigre, tel que la moutarde ou la vinaigrette)
  • Le pain
  • Les carottes, les pommes de terre et les betteraves (des légumes qui contiennent une quantité importante de sucre)
  • Il est important d’éviter les fruits si vous avez ce problème de santé, parce que, en général, le sucre des fruits aggrave les mycoses. Les fruits peuvent être consommés à nouveau une fois les levures sous contrôle.
  • Les arachides et le maïs (qui contiennent souvent des moisissures)
  • Les champignons (les mycètes)
  • Les fromages vieillis

En plus, il faut savoir que la plus importante source de calories n’est pas le sucre ordinaire, mais le sirop de maïs riche en fructose (HFCS), qui est ajouté à la majeure partie des aliments transformés et qui doit être évité, particulièrement si vous avez des mycoses ou d’autres symptômes de développement excessif des levures.

  • Évitez TOUS les sucres. La plupart des gens ne guérissent pas tant qu’ils n’ont pas éliminé tous les sucres de leur régime alimentaire.
  • Consommez de bonnes bactéries en abondance – Vous devez augmenter la consommation de probiotiques (bonnes bactéries), en ayant recours à un complément probiotique de haute qualité et/ou à des aliments de culture et fermentés, comme le natto. Ces aliments contiennent de bonnes bactéries, qui vont protéger votre vagin et votre système digestif et qui, finalement, remplaceront le Candida.
  • Évitez l’exposition aux substances chimiques et aux médicaments – Les antibiotiques, les corticostéroïdes et les pilules contraceptives doivent être évités. Les peintures, les nettoyants domestiques, les parfums et les fragrances peuvent provoquer aussi des réactions allergiques ; les sensibilités aux produits chimiques sont très fréquentes chez les gens qui souffrent d’un développement excessif des levures.
  • Traitez les problèmes émotionnels et psychologiques – Les addictions alimentaires, en particulier aux sucreries, sont souvent exacerbées par les dépendances émotionnelles. Des méthodes comme la Technique de Libération Émotionnelle (EFT) peuvent vous aider à surmonter les addictions aux aliments malsains, en contribuant également à évacuer le stress.

 3 Astuces pour contrôler naturellement les symptômes

Les mycoses vaginales peuvent être douloureuses et extrêmement inconfortables ; par conséquent, bien que vous deviez en premier lieu respecter les étapes ci-dessus pour prévenir ces infections, si vous attrapez une telle infection, vous pouvez essayer l’une des techniques complètement naturelles décrites ci-dessous pour un soulagement quasi-immédiat :

  • Introduisez une capsule de poudre d’acide borique dans le vagin matin et soir, pendant trois à sept jours, en cas d’infection aiguë, et pendant 14 à 30 jours pour une infection chronique.

Malheureusement, les capsules d’acide borique ne sont pas très répandues dans les magasins de produits naturels et dans les pharmacies, mais vous pouvez préparer vos propres capsules, en achetant une bouteille de poudre d’acide borique, et des capsules de gélatine (une machine qui prépare des capsules peut rendre le processus plus rapide).

Les études montrent que l’acide borique est très efficace, en particulier chez les femmes qui souffrent de mycoses chroniques résistantes – une étude à laquelle ont participé 100 femmes a indiqué un taux de réussite de 98 % dans le cas de cette infection. Si vous constatez que l’acide borique irrite vos organes génitaux externes, vous pouvez protéger la peau avec de l’huile de vitamine E.

  • Introduisez une gousse d’ail dans votre vagin le matin et une capsule d’acidophile le soir, pendant 3 à 7 jours.
  • Préparez un lavement, en utilisant de l’argile bentonite, du thé Pau D’Arco, du yaourt nature, de l’huile d’arbre à thé et de l’hydraste du Canada. Lavez-vous deux fois par jour pendant 10 jours.

 Soyez vigilant en ce qui concerne les autres problèmes de santé liés aux levures

À nouveau, si vous souffrez de mycoses (en particulier si elles sont chroniques ou récurrentes), cela peut être le signe que les levures se développent excessivement dans votre corps.

Un signe évident qui montre que le Candida envahit votre corps est le sentiment d’épuisement complet et l’apparition d’une addiction pour les sucres et les glucides, parce qu’ils sont le combustible principal du développement excessif des levures dans votre corps.

N’oubliez pas que si les mycoses sont un problème de longue date pour vous, il sera impératif d’arrêter de consommer TOUS les types de sucres, des céréales, des fruits, du jus, du pain, des pâtes, du riz, du maïs et des pommes de terre, parce que ces aliments sont le combustible des levures.

Plus vous consommez de sucre et de céréales, plus les levures prolifèrent de façon incontrôlable. Finalement, cela affaiblira votre système immunitaire qui, à son tour, permettra aux levures de s’infiltrer dans d’autres organes, provoquant de nombreux problèmes de santé.

La fatigue chronique est peut-être l’un des troubles les plus courants provoqués par le développement excessif des levures et des champignons ; néanmoins, les levures peuvent être aussi un facteur causal du cancer. Donc, si vous pensez que les levures jouent un rôle dans l’un quelconque de vos problèmes de santé, il est temps d’adopter immédiatement les changements de mode de vie décrits ci-dessus, et de vous adresser à un professionnel de santé spécialiste des soins naturels.

Pour aller plus loin, téléchargez librement le guide 14 signes qui témoignent de parasites dans votre organisme

En bref

  • Un développement excessif du Candida albicans, un type de levure, peut provoquer une variété de problèmes de santé chroniques chez l’homme et la femme, dont la mycose n’est pas des moindres.
  • Il est estimé que jusqu’à 75 % des femmes ont eu au moins une mycose dans leur vie, qui est accompagnée, en général, par une démangeaison intense, des brûlures en urinant et, parfois, une sécrétion épaisse et blanche.
  • Si certaines astuces ci-dessus, comme les probiotiques et l’ail, contribuent à maîtriser les levures d’un point de vue préventif, d’autres, comme le port de vêtements larges, ne feront certainement pas de mal. Vous devrez quand même traiter les causes sous-jacentes du développement excessif des levures afin d’empêcher la réapparition du problème.

 

44,85
-8%
264,33310,14
-14%
-29%
128,33173,44
56,35

Un commentaire sur “La mycose affecte 75% des femmes – comment l’ARRÊTER maintenant ?

  1. Annick says:

    une vraie saleté ce truc, chopée avec des tonnes de médocs, mycose juste au pied, mais la source est bien sûr l’intestin alors changement alimentaire depuis 3 ans, sinon ça revient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.