8 causes de la mauvaise haleine auxquelles personnes ne pensent

Vous avez beau vous brossez les dents tous les jours votre haleine laisse à désirer ? Reflux gastrique, fissure sur la langue, médicaments… Il existe de nombreux facteurs méconnus qui provoquent une mauvaise haleine aussi appelée halitose. En voici la liste pour retrouver un souffle frais et agréable avec les conseils du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste.

Un reflux gastro-œsophagien

Il existe de rares cas pour lesquels la mauvaise haleine a une origine digestive. Un reflux gastro-œsophagienpeut ainsi être une cause à identifier.

Pourquoi ? 
“Le reflux gastro-œsophagien va induire une acidification de la muqueuse de la bouche”, explique Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’Union française pour la santé bucco-dentaire. Le milieu déséquilibré va alors être propice au développement des bactéries émettant les composés volatils sulfurés malodorants.
Le reflux gastro-œsophagien peut être dû au dysfonctionnement du clapet entre l’œsophage et l’estomac ou encore à une hyperpression abdominale liée à l’obésité ou à une grossesse.

Ce qu’il faut faire : 
Il faut bien sûr traiter la cause à sa source, en diminuant les sécrétions acides ou en favorisant la vidange de l’estomac. Parallèlement, on veillera à garder une bonne hygiène buccale, à savoir un lavage de dents deux fois par jour et l’utilisation du fil dentaire tous les soirs.

Fissure sur la langue : un nid à bactérie

L’aspect de la langue peut aussi expliquer une mauvaise haleine. Si l’on a une langue pourvue de replis ou de fissures, on est plus à risque de développer une halitose.

Pourquoi ? 
“Les langues très fissurées favorisent la stagnation et le développement des bactéries responsables de l’émission de composés volatils sulfurés”, ceux-là même qui entraînent une haleine fétide, explique le Dr Lequart. “C’est aussi pour ça que lorsque l’on souffre de mauvaise haleine, il est conseillé de se brosser la langue, parce que 80% des bactéries de la bouche se trouvent sur la partie visible de la langue.”

Ce qu’il faut faire : 
On opte pour un brossage régulier de la langue, avec une brosse à langue conçue à cet effet. “On évite d’utiliser sa brosse à dent, car si les poils de la brosse à dents sont trop rigides, ils vont entraîner des microlésions à la surface de la langue, dans lesquelles ces bactéries responsables de l’halitose vont s’engouffrer”, alarme le chirurgien-dentiste. En revanche, les brosses à dents pourvue d’une surface en silicone prévue pour la langue au dos des poils peuvent être une bonne option.

Sinusite : un écoulement au fond de la gorge

“Les problèmes de mauvaise haleine d’origine non buccale ne représentent que 30% des causes”, rappelle le Dr Lequart. Parmi eux : les causes ORL pour oto-rhino-laryngologiques comme une sinusite ou une inflammation des amygdales (amygdalite).

Pourquoi ? 
“La sinusite donne lieu à un jetage postérieur, c’est-à-dire à un écoulement en fond de gorge du liquide sinusien”, détaille le chirurgien-dentiste. Or, ce liquide peut occasionner de mauvaises odeurs. Quant à l’amygdalite, “elle favorise le développement des bactéries émettant des composés volatils sulfurés malodorants dans le replis des amygdales.”

Ce qu’il faut faire : prendre un traitement pour venir à bout de la sinusite ou de l’amygdalite, tout en gardant une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Le Dr Christophe Lequart recommande par ailleurs l’utilisation de bains de bouche formulés spécialement pour les problèmes de mauvaise haleine, à utiliser par exemple en attendant que l’infection guérisse.

Des médicaments contre le stress

Si le stress en soi n’induit pas spécialement de mauvaise haleine, les médicaments utilisés pour diminuer le stress (anxiolytiques, antidépresseurs, psychotropes) peuvent entraîner une halitose.

Pourquoi ? 
“Les anxiolytiques, les antidépresseurs et les psychotropes ont une action sur la production de salive”, souligne le spécialiste. “Ils vont avoir tendance à diminuer la production salivaire et donc à favoriser la mauvaise haleine.” La sécheresse buccale favorise en effet la prolifération de bactéries émettrices des composés malodorants.

Ce qu’il faut faire : mieux vaut chercher la cause de ce stress et agir sur celle-ci plutôt que de tenter de réduire son stress par des médicaments. Les méthodes de relaxations naturelles (yoga, respiration, phytothérapie, acupuncture, homéopathie etc.) peuvent aussi être intéressantes car elles entraînent moins d’effets secondaires.

Gingivite : des bactéries coincées dans la bouche

70 % des causes de mauvaise haleine ont une origine bucco-dentaire”, précise le Dr Christophe Lequart.
On peut distinguer trois grandes causes bucco-dentaires : la présence de caries, d’une maladie des gencives (gingivite ou parodontite) et la présence de restaurations inadaptées à la dentition (bridge, couronne, plombage…).

Pourquoi ? 
Dans ces trois situations, ce sont des bactéries cachées dans certains recoins qui sont responsables de la mauvaise haleine.

“Les maladies gingivales comme la parodontite sont caractérisées par une poche entre la racine et la gencive dans laquelle va venir s’accumuler de la plaque dentaire, composée de salive, de bactéries”, explique le Dr Lequart.Certaines vont dégrader les protéines présentes dans les débris alimentaires et synthétiser des composés volatils sulfurés responsables de la mauvaise haleine.” De plus, les saignements des gencives fragilisées par une gingivite ou une parodontite vont également apporter des protéines aux bactéries qui vont aussi les transformer en composés malodorants.

Ce qu’il faut faire : soigner la carie ou à stopper l’évolution de la maladie parodontale. Par ailleurs, le Dr Christophe Lequart rappelle qu’une bonne hygiène bucco-dentaire comprend un brossage matin et soir pendant deux minutes et le passage du fil dentaire ou de brosses interdentaires chaque soir pour enlever les débris alimentaires entre les dents.

Un manque d’hydratation

Une hydratation insuffisante peut éventuellement être une cause de mauvaise haleine, en particulier chez les personnes âgées.

Pourquoi ? 
En effet, chez les personnes âgées, les problèmes de mauvaise haleine sont souvent liés à une diminution de la production de salive. Les glandes salivaires fonctionnent moins bien, ce qui augmente la sécheresse buccale et la prolifération de bactéries. De plus, les personnes âgées ont tendance à moins s’hydrater, ce qui n’arrange rien.

Le fait de boire (de l’eau de préférence) régulièrement permet une hydratation des muqueuses buccales, de la surface de la langue et des gencives. De plus, cela nettoie la bouche d’éventuels résidus alimentaires et de bactéries néfastes, au moins en surface.

Ce qu’il faut faire : “il est conseillé de s’hydrater régulièrement, surtout si l’on souffre de mauvaise haleine”, conseille le Dr Lequart. Les recommandations actuelles sont de l’ordre d’1,5 litre d’eau par jour, réparti dans la journée.

Une consommation d’alcool ou de tabac trop importante

Certains aliments favorisent la mauvaise haleine, comme l’oignon, l’ail ou encore les épices. Mais ce qu’il faut réellement éviter pour éloigner tout risque d’halitose, c’est l’alcool et le tabac.

Pourquoi ? 
“L’alcool et le tabac ont pour effet d’assécher la muqueuse buccale, ce qui favorise la formation et le développement des bactéries responsables de la synthèse des composés volatils sulfurés”, résume le Dr Christophe Lequart. Or, ce sont ces composés qui entraînent une mauvaise haleine.

Ce qu’il faut faire : alcool et tabac sont bien évidemment à éviter ou du moins à limiter, en particulier si l’on souffre de mauvaise haleine malgré une hygiène bucco-dentaire irréprochable.

Les parasites 

Nous avons interviewé Patricia, notre naturopathe, qui exerce depuis plus de 30 ans en naturopathie et depuis plus de 10 ans en detox antiparasitaire.

Est-il vrai que la population des pays industrialisés, tels que la France, est infestée par les parasites?

Tout à fait, comparer aux autres pays la France occupe la place de leadeur en matière d’infestation parasitaire. Notamment à cause des autorités et de la médecine actuelle qui considère les parasites comme un problème de pays sous-développé.

Est-ce que les études menées sur l’infestation parasitaire et le lien avec la mauvaise haleine sont-elles justes ?

Il y a tout juste quelques années, la communauté médicale pensait que la mauvaise haleine était due à des infections de la cavité buccale. Mais les dernières études tendent à prouver que les troubles digestifs et les foies en surcharges provoquent également une mauvaise haleine.

Les scientifiques signalent que ce symptôme de « mauvaise haleine » ne doit pas être ignoré. Une infestation parasitaire est à l’origine de 92% des décès dans le monde.

Est-ce parasite veut obligatoirement dire « vers » ? Et sont-ils réellement à l’origine d’une mauvaise haleine et des pathologies pouvant entraîner une mort prématurée ?

En fait, c’est une erreur commune de supposer que les parasites ne sont que des vers. Il existe un grand nombre de parasites qui vivent dans différents organes du corps avec des effets tout à fait différents. D’ailleurs, les vers tels que les helminthes sont très dangereux. Ils sont à l’origine d’anémie, de malnutrition, d’inflammation, de troubles neurologiques…

D’autant plus que ces parasites ne se limitent pas seulement aux intestins, ils se propagent également dans le foie, le cerveau, les poumons, le sang, l’estomac, les muscles…

Presque tous les parasites sont mortels, non pas parce qu’ils peuvent vous donner la mort en quelques heures, mais uniquement parce le rôle du parasite et de se développer et vous affaiblir peu à peu sans que vous vous en aperceviez. D’ailleurs, il est assez facile de confondre des symptômes d’infestations parasitaires avec d’autres maladies. Une inflammation articulaire peut être à l’origine de parasite, alors que nous pourrions recommander seulement un remède anti-inflammatoire.

Les parasites sont donc sournois, comme tout être vivant leur objectif est de se reproduire le plus rapidement possible, et tout ceci à l’insu de votre organisme.

Je peux également affirmer en toute confiance que pratiquement tout le monde est infecté par les parasites, mis à part si vous suivez un traitement efficace. Le problème avec les parasites c’est de les détecter, c’est la raison pour laquelle je recommande à 90% de mes patients de se traiter pour les parasites avant de diagnostiquer une pathologie.

D’ailleurs, je me souviens d’une patiente qui était médecin légiste, elle m’a appelé un jour en me confirmant qu’elle était effrayée du nombre de parasites qu’elle pouvait trouver dans le cerveau, le cœur, le foie et l’ensemble du corps en général.

Il y a des milliers de parasites qui peuvent vivre dans le corps et presque tous sont mortels puisqu’il provoque une mort prématurée de l’organisme en le privant peu à peu de ses fonctions vitales. L’un des symptômes qui revient régulièrement est bien évidemment la mauvaise haleine, entre autres.

Téléchargez librement votre guide sur les “14 signes qui témoignent de parasites dans votre organisme”  Source:

Web-conférenceVoir tout

Guide gratuitVoir tout

Un commentaire sur “8 causes de la mauvaise haleine auxquelles personnes ne pensent

  1. Mika says:

    Le pire c’est que bien souvent les personnes qui ont mauvaise haleine ne le sente pas, on appelle ce problème pour mémoire l’halitose. ?
    L’être humain à souvent cette particularité de ne pas sentir ces odeurs corporelles en générale ! ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.